Culture

Scène musicale tourangelle : nos coups de cœur 2015

La scène musicale locale va bien, nous vous le montrons toute l’année sur 37°. A l’affut des nouveautés, des concerts ou encore des clips, nous écumons les productions locales avec intérêt. Petit résumé non exhaustif de ce que nous avons aimé en 2015

les clips :

Les choix d’Ultra Skimming Touraine :

Ton Corps de Kundal : Tourné en Espagne, ce premier clip est à peu près autant baigné de soleil que la chanson qu’il habille. Noémie illumine la Touraine.

Michel de Funken : Une mise en scène millimétrée pour une ambiance à peu près aussi barrée que les paroles de cette chansonnette. Une grande réussite.

Consolation de Ropoporose :  La rencontre de Margaux Chetteau et de Ropoporose c’est un petit miracle culturel, l’adéquation – tellement évidente qu’elle en devient mystique – entre un univers graphique et un univers musical qui dialoguent comme dans une bulle et nous emmènent avec force très très loin d’ici.

Le choix de Mathieu :

« We know who you are » de Johnson Concorde : Univers rock et théâtral, baptisé par eux-mêmes « rockshow », les Johnson Concorde dévoilent un clip dont les inspirations sautent aux yeux : David Bowie (et son incontournable Ziggy Stardust) ou encore Queen pour ne citer que les plus célèbres. Dans la pure lignée des grands Opéra-rock, Johnson Concorde y apporte une touche d’extravagance et de folie rendant l’ensemble unique et original.

Assad « Les trottoirs » : leur rap-jazz fleure bon la « vagabonderie » et le saltimbanque. Une douceur dans le  flow accompagné par une contrebasse et des sax’ apaisants, ces trottoirs-là ce sont ceux qui sentent bon après une belle pluie d’été, quand le bitume revêt cette odeur d’orage estival, alors que l’on sait pertinemment que ce que qui va suivre sera forcément ensoleillé.

Les nouveautés

Beat Matazz, Jauge Maxi #1, 07.05.2015-3136(c) Fabien Garou pour Photours

Le choix d’Ultra Skimming Touraine :

Hélas ! : La rencontre miraculeuse de plusieurs fortes personnalités locales a enfanté ce sulfureux mélange entre rock français et indé US, composé et produit par de méticuleux orfèvres. Après le premier EP début 2015, on devrait avoir droit aux premières scènes début 2016. Après la révélation, la confirmation ?


Le choix de Mathieu :

LVOE : LVOE c’est un peu comme la brume matinale ou pire du brouillard tout droit sorti d’un pub british. LVOE ça se déguste une pinte à la main, LVOE c’est un groupe qui nous replonge dans le rock anglais des 90’s. A la fois doux et dur et ça fait un bien fou.

Le choix d’Ultra Skimming Touraine et de Mathieu :

Beat Matazz : Né des cendres encore chaudes de Funktrauma, le projet solo de Marco est une expérience unique : papillon qui n’envisage pas de se poser, lave qui n’a pas l’intention de refroidir-durcir, poésie lyrique d’un genre résolument nouveau, le tout porté par des machines caressées comme des chats par un maestro de cérémonie tout à fait insaisissable.

Les concerts « locaux »

IMG_4401
Le choix d’Ultra Skimming Touraine :

Dog Guilty Party à Terres du Son : En début d’après-midi sous le soleil, amputés d’un musicien malade, DGP a distillé dans le « Village » sa pop-rock festive sans chi-chi, enchaînant les tubes potentiels comme d’autres enquillent les bières. Un set parfait pour un pur instant d’insouciance.

– Doclap au Temps Machine : Véritable ovni musical qui floute les références et brouille les repères en permanence, Doclap s’épanouit vraiment sur scène en offrant un voyage aussi intense que léger et aussi gracieux que complexe. On se languit de la suite qui sera donnée à cette magnifique introduction.

Le choix de Mathieu :

Chill Bump à Aucard : Les Chill Bump n’appartiennent plus vraiment à la Touraine, leur début de carrière fulgurant les ayant porté beaucoup plus loin, beaucoup plus haut. Pourtant quand ils reviennent à Aucard, le duo tourangeau met les bouchées doubles pour mettre le feu face à 4500 festivaliers en folie, sans oublier non plus d’inviter les copains sur scène. Classe jusqu’au bout.

Roller 79 à Terres du Son : Le trio composé de JB, Krumlek et Beshop va bien, très bien même. Après seulement quelques concerts, c’est le chapiteau de Terres du Son que le trio défiait en tant que Coups de Cœur 2015 du festival. Les Roller s’amusent sur scène et ça se sent dans le public, s’en suit logiquement une transmission d’ondes positives qui nous fait aimer replonger dans un esprit New-Wave. Sont forts ces Roller 79.

Les concerts « visiteurs »

IMG_7370
Le choix d’Ultra Skimming Touraine :

Bagarre au Temps Machine : « Conquis d’avance » ne veut pas dire sourd non plus, hein. Déjà très séduisants sur disques et en vidéo, Bagarre « en vrai » mettent la barre encore bien plus haut, jouant à merveilles des codes de la pop et du rock et du kitsch provincial tendance night-club de rase-campagne. Osant même les slows baveux, ces jeunes gens insolents (mais pas têtes à claques) se passent le micro à tour de rôle et réinventent le music-hall, dans une langue sexy et dérangeante. On rêverait presque de passer nos prochaines vacances à la mer avec eux.

Scoop & J.Keuz à Aucard : Originaire de Bourges, ce duo de MC & auteurs-compositeurs perpétue avec classe le rap « old school » : deux micros et de vibrantes et intenses invectives parfaitement orchestrées, le tout sur des prods de haut vol. Un show dans la droite lignée (et digne) des Beastie Boys, un grand coup de poing dans la gueule qui redonne foi en l’Homme.

Le choix de Mathieu :

Jain au Temps Machine : En cette fin d’année Jain est partout, sur toutes les radios et TV. Juste avant ce boom médiatique on a pu la voir au Temps Machine. Un concert qui nous a fait comprendre pourquoi cette jeune chanteuse ira loin. Une bouffée d’oxygène et une grosse dose de bonheur.

Wampas à Aucard : S’il fallait donner qu’une seule raison, elle tiendrait en un mot : Wampas ! Le reste ne serait que superflu tant ce nom suffit à lui même. Une énergie folle, on a beau les avoir vus on ne sait plus combien de fois, on y retournerait encore et encore tant la dose d’adrénaline transmise par Didier et ses compères nous prend aux tripes.

Le disque

MiNOU 2 Credit Pierre et Florent(c) Pierre & Florent

Le choix d’Ultra Skimming Touraine :

– « Besoin d’un renouveau brutal » de Minou. Sorti en numérique en mai et sur un joli vinyle juste avant Noël, le premier vrai disque du duo félidé rassemble six pépites pop d’une efficacité déconcertante et d’une fraîcheur sans cesse renouvelée. Un bijou.

Le choix de Mathieu :

– « Invasion » de Philémone : Philémone, désormais entourée de deux musiciens a sorti un EP remarqué au début de l’automne. Avec son parlé/ efficace Philémone nous emmène dans un registre de l’émotion au doux-amer constant, qui se pimente par instants. Une balade poético-cynique à découvrir si ce n’est déjà fait.

(c) sauf mention contraire Laurent Geneix et Mathieu Giua pour 37°

Print Friendly, PDF & Email