• La Gloriette
  • AZG
  • La Gloriette
  • AZG

5 minutes à English-sur-Loire, épisode #7

Facebook
Twitter
Email

Cette nouvelle chronique vous entraîne dans les méandres de la langue anglaise et dans les failles de son enseignement qui font que les Français sont pour la plupart des quiches en anglais !

L’équipe de linguistes de l’école tourangelle English-sur-Loire s’attaque rien que pour vous, lectrices et lecteurs d’Info Tours, avec rigueur et bonne humeur, aux monstres les plus dangereux de la langue anglaise. Ensemble, nous les vaincrons un à un. Enjoy!

Le monstre de la semaine : Any et sa clique (no, every et some).

Any fait partie des ces vieilles Anglaises qui donnent des sueurs froides à des générations d’élèves étrangers. Avant de s’occuper de son cas, partons à la découverte de ses amis.

No, c’est no !

1/ «No» tout court

Même si vous êtes une huître, vous savez que ça veut dire «non». Mais n’oubliez pas que «no» peut aussi se traduire par «pas de» ou «aucun», comme dans des expressions très… françaises comme «No souci».

2/ «Nothing», «Nowhere», «Nobody»

Quand on le trouve tout seul, «nothing» se traduit tout simplement par «rien». Dans une structure verbale il va se dédoubler lors de son passage au français : «I want nothing» va devenir «Je ne veux rien». Sauf si vous avez envie de faire votre rebelle et ainsi coller à l’anglais, en supprimant le «ne», grand classique du français parlé: «Je veux rien».

On va retrouver la même mécanique avec «Nobody» («personne») et «Nowhere» qui a quand même une spécificité car il se traduit par deux mots en français : «nulle part».

Some

1/ «Some» tout court

Avertissement : on ne parle pas ici du machin qu’on met devant un nom et qui se traduit par «du, de la ou des» : «some people» («des gens»), «some coffee» («du café»), «some water» («de l’eau»).

Non, il est question du pronom, souvent traduit par «en» en français et pas toujours placé au même endroit. On s’explique : «I want some» signifie «J’en veux», «She played some» signifie «Elle en a joué». Il se traduit aussi par «certains» ou «certaines» : «Some are very angry» signifie «Certaines sont très en colère», «I know that some eat grass» signifie «J’en connais certains qui mangent de l’herbe».

2/ «Something», «Somebody» et «Somewhere»

Ces trois-là sont plus prévisibles. Traduits respectivement par «quelque chose», «quelqu’un» et «quelque part», il n’y pas grand-chose à dire à leur sujet. On allait presque dire qu’ils étaient ennuyeux à mourir quand on a pensé à un truc : dans le sens français vers anglais, les choses se compliquent : «quelque chose», «quelqu’un» et «quelque part» ne se traduisent pas toujours par « «Something», «Somebody» et «Somewhere»… On en reparlera quand on ira voir Any.

Every

1/ «Every» tout court

Attention double personnalité : «every» va parfois jouer le rôle de notre «chaque» suivi d’un singulier donc, comme dans «chaque jour», mais parfois celui de notre «tous les» suivi d’un pluriel, comme dans… «tous les jours». Le piège classique qu’il nous tend est très simple : le francophone sera toujours tenté de mettre un pluriel derrière, or «every» ne peut être suivi que d’un singulier. «Toutes les semaines» ne se dira donc jamais «*every weeks» sous peine d’être condamné à bouffer de l’agneau à la menthe à tous les repas pendant un an.

2/ «Everything», «Everybody» et «Everywhere»

Pas grand-chose à dire par ici. Traduits respectivement par «tout», «tout le monde» et «partout» (la langue française est très joueuse, comme souvent… regardez bien comment le mot «tout» se balade dans nos trois structures !).

Any

Nous voilà enfin en route vers les vrais ennuis. Un nombre hallucinant d’apprenants sont  prêt à vous soutenir mordicus que «any» et ses dérivés sont des mots négatifs. On a même été parfois obligé de mettre certains de nos élèves sous sédatifs ou d’appeler la force publique pour leur faire entendre raison.

Donc commençons par mettre les points sur les «i» et les cédilles sous les c cédilles : «any», «anything», «anybody», «anywhere» NE SONT PAS DES MOTS NEGATIFS !

Non mais ! C’est qui le patron, ici ?

1/ «Any» tout court

Dans les phrases interrogatives et négatives, il va souvent se traduire par «en» : «Do you want any?» = «Tu en veux ?», «No, I don’t want any» = «Non, je n’en veux pas.».

Dans les phrases affirmatives, il prend le sens de «N’importe lequel», ou «N’importe laquelle». Ce qui fait beaucoup pour un mot de trois lettres, mais c’est comme ça !

«Which one do you want? – Any!» = «Laquelle tu veux ? – N’importe (laquelle)».

Devant un nom, «any» va souvent se traduire par «toute» ou «tout» : «Any student who will be missing will be punished» = «Tout élève qui sera absent sera puni».

2/ «Anything», «Anybody» et «Anywhere»

C’est souvent sur ces trois mots-là que l’a priori «mot négatif» est le plus tenace.

Pour bien comprendre pourquoi on pense que ces trois mots sont négatifs, regardons ces trois phrases :

  • I do not want anything
  • She did not know anybody
  • They are not going anywhere

Ces trois phrase ne comportent qu’un seul mot négatif : c’est «not». C’est la combinaison de «not» + «anything»  qui fait de l’ensemble une négation. Or en français ça ne fonctionne pas du tout pareil car dans la phrase «Je ne veux rien», on a bien 2 mots négatifs, «ne» et «rien». Donc en toute logique notre cerveau veut calquer le modèle français sur la langue étrangère, du coup il en conclut que «anything» ayant exactement la même position que «rien» dans la phrase, il veut dire «rien».

Une preuve que ces mots ne sont pas négatifs ? Facile ! En voici même cinq.

  • Do you want anything? (Vous voulez quelque chose ?)
  • I could eat anything (Je pourrais manger n’importe quoi)
  • Anybody can come to this event (N’importe qui/Tout le monde peut venir à cet événement)
  • Anything can happen (Tout peut arriver)
  • Are you going anywhere this weekend? (Vous allez quelque part ce week-end ?)

La prochaine fois, on rebaptisera avec vous le nom des deux présents de l’anglais, parce que «présent continu» et «présent simple», c’est un peu n’importe quoi comme noms. Préparez les dragées et l’eau bénite.

_____________________________________________________

English-sur-Loire est une école de langues 100 % tourangelle, fondée en 2003, qui propose des cours d’anglais, de français (langue et littérature), de français langue étrangère, d’espagnol et d’allemand. Pour les débutants, les nuls, les moyens et les forts, de 9 à 99 ans, seuls ou à deux (les scolaires, collégiens et lycéens se verront proposer des mini-groupes de 3 ou 4 élèves). 2 place François Sicard à Tours, sur rendez-vous uniquement. 02.47.05.34.68 / [email protected]

Retrouvez la collection complète des 5 minutes à English-sur-Loire

Episode 1 > Le preterit

Episode 2 > Le present perfect

Episode 3 > La structure interrogative

Episode 4 > Comment dire l’heure

Episode 5 > Les verbes irréguliers

Episode 6 > La famille Ould

Facebook
Twitter
Email
  • Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !