CDNT

Découvrez le nouveau visage de la statue de la basilique Saint-Martin

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

En exclusivité pour 37°, Bertrand Penneron, l’architecte en charge de la restauration de la basilique Saint-Martin dévoile les visuels qui montrent à quoi ressemblera la basilique Saint-Martin, une fois les travaux achevés.

La restauration du dôme et de la statue de la basilique Saint-Martin est un chantier d’ampleur dont les détails échappent à beaucoup. Ici pas question de se contenter d’une restauration de fortune, au contraire la Mairie de Tours s’est donnée les moyens (2,5 millions d’euros) pour redonner à ce bâtiment son lustre d’antan et le sécuriser pour une très longue période. Afin de mener cette restauration à bien, il a fallu également faire des choix, techniques mais aussi esthétiques. Bertrand Penneron, nous détaille ces choix et dévoile en exclusivité pour 37°, les visuels qui montrent à quoi ressemblera la basilique Saint-Martin en novembre prochain, une fois les travaux achevés…

Le dôme :

La partie intérieure, invisible pour le public, est essentielle pour comprendre les problématiques qui ont engendré un défaut de sécurité il y a quelques années avec la chute de plaques en plomb.

8U6A0154-683x1024(c) Arnaud Roy

Comme nous le voyons sur cette photo prise lors d’un précédent reportage, l’intérieur du dôme est composé de briques et de structures métalliques. Sur la partie extérieure, aux briques se succède une couche de plâtre sur laquelle reposent les plaques de plomb. Pour Bertrand Penneron : “Ce principe constructible de base est mauvais et est responsable de problèmes d’humidité qui ont conduit à l’arrachage du plâtre ayant entraîné la chute de plaques de plomb. Du coup nous enlevons les 30 000 briques et les remplaçons par une charpente de bois. Le plomb reposera sur des voliges”.

Les plaques de plomb sont elles entièrement enlevées et descendues. De différentes époques, certaines datant de la précédente restauration de 1954, ce qui explique la différence de couleur par endroit sur le dôme, l’ensemble des plaques vont être fondues puis recoulées en 80 nouvelles plaques qui reprendront leur place sur le dôme.

8U6A0107-1024x683(c) Arnaud Roy

“Nous allons restaurer avec exactitude le dessin originel de Victor Laloux avec les décors qui vont être de nouveau dorés à la feuille d’or fine comme c’était le cas à l’origine” explique Bertrand Penneron.

La statue :

La statue de Saint-Martin, élément phare de ce chantier, est actuellement près de Périgueux pour être restaurée. Avant cela, il a fallu décider de son esthétique. Un choix loin d’être anodin à écouter Bertrand Penneron : “Il a fallu retrouver l’aspect originel avec certitude, mais aussi savoir quelles étaient les intentions de Victor Laloux” explique-t-il. Après des recherches, il est apparu quelques éléments influents comme le fait que la statue contenait des éléments de dorure pourtant invisibles aujourd’hui : “Une dorure extérieure bien faite dure aujourd’hui environ 50 ans maximum parce que la dorure est fragile au vent qui la fait disparaitre en poussière petit à petit” explique l’architecte.

Trois possibilités ont alors été présentées par Bertrand Penneron au maire de Tours qui a tranché en dernier. Pour ces trois possibilités, Bertrand Penneron a ensuite dressé un rapport patrimonial reposant sur 4 critères :

  • La valeur historique, c’est-à-dire le caractère original de l’œuvre.
  • La valeur d’ancienneté, c’est-à-dire le caractère qui permet de voir au premier coup d’œil que l’œuvre est ancienne.
  • La valeur cognitive, c’est-à-dire la capacité qu’a l’œuvre de nous informer.
  • La valeur esthétique.

1/ Une statue en couleur bronze originel avec une dorure partielle :

VR Bronze et Or_VR Objet 0crédit : atelier b.penneron architect

Cliquez sur l’image ci-dessus (ou ici) pour ouvrir une nouvelle page avec une image 3D qui vous permettra de découvrir à 360° le dôme et la statue de Saint-Martin en couleur bronze originel (Pour faire tourner l’image 3D, maintenez le clic gauche de votre souris et déplacez-la).

L’analyse de Bertrand Penneron : “Cette possibilité permet de redonner à la statue son aspect originel. En revanche, elle pose un problème principal, le bronze brun neuf va tendre vers le vert de gris naturellement avec le temps. Cela créera en plus au départ des différences de couleurs avec l’apparition de tâches vertes sur le brun. C’est la proposition ayant le moins bon rapport patrimonial”.

2/ Une statue entièrement dorée

VR Or_VR Objet 0crédit : atelier b.penneron architect

Cliquez sur l’image ci-dessus (ou ici) pour ouvrir une nouvelle page avec une image 3D qui vous permettra de découvrir à 360° le dôme et la statue de Saint-Martin entièrement dorée (Pour faire tourner l’image 3D, maintenez le clic gauche de votre souris et déplacez-la).

L’analyse de Bertrand Penneron : “On a retrouvé une aquarelle de Victor Laloux avec la statue entièrement dorée. On pense donc que c’est ce qu’il voulait au départ mais qu’il n’a pas pu finalement faire pour des raisons inconnues. En terme de vieillissement, la dorure disparaitra d’ici 50 ans et la statue retrouvera alors une couleur vert de gris. Cette proposition a le même rapport patrimonial que la dernière ».

3/ Une statue en couleur bronze vieilli (vert de gris) avec une dorure partielle :

VR Oxydé et Or 2_VR Objet 0crédit : atelier b.penneron architect

Cliquez sur l’image ci-dessus (ou ici) pour ouvrir une nouvelle page avec une image 3D qui vous permettra de découvrir à 360° le dôme et la statue de Saint-Martin vert de gris (Pour faire tourner l’image 3D, maintenez le clic gauche de votre souris et déplacez-la).

L’analyse de Bertrand Penneron : “C’est le choix retenu par la ville de Tours. On garde le côté vert de gris du bronze vieilli et oxydé auquel on ajoute une dorure partielle sur certains éléments comme ceux à l’origine. Cette dorure est réalisée avec des fines feuilles d’or”.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !