• CDNT
  • CDNT

De Janvier à Décembre : retour sur l’année 2015 en Indre-et-Loire…

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Il est l’heure de tourner la page de 2015 et en toute honnêteté cette année ne nous manquera pas. Comme tout le monde, à l’heure de regarder dans le rétroviseur on se dit qu’elle fut particulièrement pénible cette année, comme une longue gueule de bois (ou migraine pour les autres) qui ne se termine jamais. Qui aurait dit le 31 décembre 2014 à 23h59, en s’apprêtant à souhaiter les vœux aux proches que les 12 mois à venir auraient été si difficiles ? Au sortir du virage 2015 c’est une marche en arrière que l’on aimerait pouvoir faire, un demi-tour pour effacer certains évènements. Mais comme cela n’est pas possible, nous espérons qu’ils serviront à avancer, que l’on en sortira tous grandis, que nos valeurs communes seront au final les grandes gagnantes. Que le vivre-ensemble, l’ouverture aux autres, l’assurance d’une société apaisée l’emporteront au détriment du repli sur soi, de la peur de l’autre, des amalgames et des dérivés qui les accompagnent. On vous souhaite une bonne année 2016 en espérant fortement qu’elle soit meilleure.

C’était en 2015 :

Janvier : Tours est Charlie

Cela part pour nous de quelques messages sur les réseaux sociaux annonçant qu’il se passe quelque chose à Charlie Hebdo… Quelques minutes plus tard, l’ampleur de la tragédie nous prend aux tripes, comme tout le monde nous sommes scotchés devant la barbarie. Je suis Charlie, nous sommes Charlie… nous sommes sans voix surtout. Comme beaucoup de Français, les Tourangeaux prennent la nouvelle en pleine figure, brutalement. Une brutalité dont le pendant sera l’émotion qui suivra les jours suivants et ces rassemblements spontanés puis organisés à Tours comme partout en France. L’image d’une France marchant ensemble pour montrer à la face du monde sa force dans l’épreuve. Et dire que ce n’était qu’un commencement…

Février : Le logo de la discorde

La Mairie de Tours dépoussière le logo de la ville. Quatre propositions sont faites en interne puis à destination du grand public. Premier gros flop dans la communication municipale. Face aux nombreuses critiques, la Mairie fait volte-face et abandonne son projet pour se laisser le temps à la réflexion. Il en ressort un bad-buzz et on verra quelques mois plus tard, lors de la présentation du logo finalement choisi, qu’une fois pris dans la tourmente il est difficile de se défaire de la première impression laissée. L’apprentissage de la communication 2.0.

Mars : Le département passe à droite

Le Conseil Départemental, ex-Conseil Général d’Indre-et-Loire bascule à droite. Sur la lancée des élections municipales de 2014, la droite unie remporte le département et laisse une gauche KO. Nouvel homme fort du département Jean-Yves Couteau est nommé à la tête de cette institution feutrée.

Avril : Jean Germain n’est plus…

Au premier jour du procès dit des Mariages Chinois, l’ancien maire de Tours, Jean Germain ne se rend pas au tribunal de Tours et se donne la mort. Un choc pour la classe politique locale mais aussi pour les Tourangeaux qui sont nombreux à rendre hommage à celui qui fut leur maire pendant 19 ans. La fin d’une époque, mais aussi la chute d’un homme qui avait pourtant tout conquis et qui a fini par se brûler les ailes sur ce dossier.

Mai : La Barque tient bon

C’est un sujet qui aurait pu passer inaperçu, mais qui au final est terriblement révélateur de notre époque. Rue Colbert une Barque discrète a largué ses amarres depuis quelques années pour venir en aide, apporter un peu de chaleur à ceux qui en ont besoin : sdf, personnes isolées… Mais en centre-ville certains voient cette présence d’un mauvais oeil. Cachez ces pauvres que je ne saurais voir clament haut et fort certains. Il en ressort un élan de sympathie pour ce lieu. Fin 2015, La Barque tient encore debout et nous ne pouvons qu’en être satisfaits.

Juin : Tours Capitale du volley

Quelques semaines avant d’exploser médiatiquement grâce à ses titres en Ligue Mondiale puis au Championnat d’Europe, l’équipe de France de volley est en Touraine. Elle y reviendra pour affronter le Brésil puis la Belgique. La France fait de Tours son camp de base pour préparer ses échéances qui doivent la mener aux JO de Rio. Une reconnaissance pour Tours et le TVB. Un TVB pas en reste, puisque 2015 fut aussi l’occasion pour le club tourangeau d’ajouter un nouveau doublé coupe-championnat de France à son riche palmarès. Tours, capitale du volley, c’est désormais incontestable.

Juillet : La farniente estivale

C’est l’été et on se détend un peu, à la Plage de Tours ou en festivals comme Terres du Son, ou encore en flânant à la guinguette de Tours. Qui a dit que l’on s’ennuyait les étés en Touraine ?

Aout : Les salariés du CEA peuvent souffler

Après plusieurs mois de mobilisation, les salariés du CEA apprennent fin août que le centre du Ripault ne fermera finalement pas. Un grand ouf de soulagement et une issue heureuse qui vient ponctuer une mobilisation sans précédent de toutes les forces de Touraine : salariés, société civile, politiques et acteurs économiques.

Septembre : La Touraine prête à accueillir des réfugiés

Dans la foulée des déclarations du gouvernement, plusieurs communes de Touraine, à commencer par celle de La Riche se disent prêtes à accueillir des réfugiés du Moyen-Orient. Un élan de solidarité semble s’organiser. Fin décembre, ces déclarations semblent aujourd’hui loin, la question de l’accueil de réfugiés ayant été rattrapée par les évènements de novembre avec le repli sur soi qui semble se dessiner…

Octobre : Saint-Martin Le Beau une nouvelle fois sous le feu des projecteurs

La petite commune de Saint-Martin Le Beau aura connu une année difficile. Entre incendie de l’église, dégradations, récupérations politiques des évènements, il ne manquait plus qu’une polémique politicienne. Elle est venue en octobre d’une adjointe au maire Angélique Delahaye, prise en flagrant délit de comparaison de la garde des sceaux Christiane Taubira avec un singe. 2016, année Martinienne, espérons pour les habitants de Saint-Martin Le Beau qu’elle soit synonyme de tranquilité.

Novembre : Les attentats de Paris

Tout a été dit, tout a été écrit sur ces tragédies ayant emporté 130 personnes, blessé des dizaines d’autres. Les témoignages de présents au Bataclan ou ailleurs, glacent le sang mais méritent d’être partagés pour le souvenir, pour ne pas oublier. Pourtant la France doit se relever et dépasser le stade de l’émotion dans lequel elle se trouve encore aujourd’hui.

Décembre : Elections régionales, la gauche emporte une victoire surprise

Passées inaperçues jusqu’au premier tour, ces élections régionales auront révélé pourtant leur lot d’enseignement. Au niveau national avec la percée du FN partout en France, au niveau régional également avec la victoire surprise de la gauche emmenée par le président sortant François Bonneau. A Tours même, c’est la large défaite de la droite qui interroge moins de deux ans après sa victoire aux élections municipales.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !