• CDNT
  • CDNT

Tours : le logo de la déraison

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

C’est un sujet qui ne laisse décidément pas indifférent, le logo de la ville de Tours dévoilé hier matin a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

IMG_4799

« Trop sobre » pour certains, avec « le mot Tours trop affirmé » pour d’autres, « simple et efficace » encore là, il y a au final autant d’avis qu’il aurait pu y avoir de propositions. Pourtant en regardant de plus près plusieurs constats simples s’imposent :

  • Le nouveau logo de la ville de Tours présenté hier n’a rien de comparable avec les quatre propositions ratées faites en début d’année. De l’aveu même du maire Serge Babary et de son adjointe Christine Beuzelin, la majorité avait « peut-être voulu faire trop rapidement les choses ». Des propositions décriées et mal reçues, « des critiques qui ont été entendues » expliquait Christine Beuzelin. Celui présenté hier est sobre, épuré, avec une mise en avant de la typographie. Bref, il s’inscrit dans la lignée de ce qui est à la mode actuellement.
  • Les trois « traits » se posant sur le U pour représenter une couronne et les trois tours du blason de la ville, associées à leurs couleurs symboliques (vert pour la nature, bleu pour la Loire, sable pour le tuffaut) se font discrètes mais offrent de potentielles déclinaisons intéressantes avec un marqueur visuel fort. Elément somme toute important dans la recherche d’une identité graphique pour une institution.
  • D’autres critiques portent sur son coût, annoncé à 15 000 euros. Pourtant, puisque réalisé en interne, ce logo n’a rien coûté selon le maire de Tours, les 15 000 euros annoncés correspondant au déploiement de cette nouvelle signature sur les différents supports utilisés (papeterie, stands de ville, voitures, panneaux…).

On pourra toujours critiquer évidemment le choix effectué, on pourra toujours regarder ce qu’il se fait ailleurs et se dire que c’est mieux, bref on pourra toujours trouver quelque-chose à redire, pourtant, ce logo semble remplir son rôle : il est facilement identifiable et il a un sens quoiqu’on en pense.

IMG_4789

La difficile communication 2.0

Ce nouvel épisode du logo de Tours montre les problématiques de la communication aujourd’hui à l’heure du Web2.0. Une fois l’opprobre jetée il est compliqué de se défaire d’un « bad buzz », même plusieurs mois après. Ici, la ville de Tours était attendue au tournant après des premières propositions décevantes, le buzz qui les avaient suivies était tel que la présentation de cette nouvelle mouture allait forcément être sujette à remarques. La mauvaise image renvoyée après l’épisode du début d’année était encore présente et si les critiques ont été entendues selon la Mairie, la façon de procéder de la même manière en interne, a confirmé certaines critiques venant de professionnels dans leur raisonnement. Malgré un changement dans la méthode de communication autour de cette identité graphique, avec présentation officielle, vidéo à l’appui, discours, etc… en lieu et place d’un sondage (à l’interne puis à l’externe) sur internet, n’a pas suffi à complètement inverser la tendance d’une mauvaise. Des critiques toutefois tempérées par rapport au premier exercice de style d’il y a quelques mois. Au final ce logo vivra et tout le monde finira par s’en accommoder. C’est son utilisation et son appropriation qui le rendront réussi ou non.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu