Société

On a testé pour vous… La Fête Foraine de Tours

Fidèles à notre réputation sulfureuse de journalistes locaux no limit, à peine revenus de la fête du slip en Syrie et du Grand Barbecue canadien, nous enchaînons sur une soirée à la Fête Foraine : le seul lieu au monde où ton «budget sorties» mensuel fond plus vite que les glaces à l’italienne !

Portfolio sur un endroit où ton portfolio n’est jamais assez rempli.

1.«Pay Here»

DSC_4873

Tout est dit. Que la fête commence !

2. Silver City

DSC_5021

Le soleil se couche sur Silver City, avec dans le lointain, la silhouette de Tower City.

3. Attrape-peluches

DSC_4875

Expliquer à ta fille en larmes qui vient de claquer trois pièces de 2 euros pour rien que l’attrape-peluches est avant tout un attrape-couillons. C’est aussi ça, éduquer ses enfants, hein.

4. Le train fantôme

DSC_4904

 DSC_4899

Chef d’œuvre absolu, nirvana de ce lieu de débauche qui justifie à lui seul une soirée à Rochepinard : à l’extérieur comme à l’intérieur, à défaut de te faire peur, ce monument de kitscherie est une merveille fascinante sur le plan graphique et chromatique.

Et le mec déguisé en grand singe qui, 250 fois par jour, à la seconde près, vient te faire peur deux fois avant de retourner dans sa cage.

5. Le vendeur de tickets du train fantôme

DSC_5011

DSC_5010

Planqué dans sa guérite il te rend ta monnaie puis appuie sans prévenir sur une manette qui lui met ce masque sur le visage. Du grand art.

6. Soigne ta ligne

DSC_4906

DSC_4926

DSC_5018

Un hot dog en entrée, un kebab en plat de résistance, des chichis en dessert et une glace à l’italienne pour faire passer l’ensemble. Bah quoi ?

7. «New or not new, that is the question»

DSC_5015

8. Défouloir

DSC_4957

Au bal trap, on t’annonce la couleur : «Fusil à pompe». A défaut de pécho Audrey Tautou dans le train fantôme, tu peux te faire plaisir en dézinguant quelques cibles sous l’œil épaté de ta femme et de tes enfants. Si en plus tu leur ramènes un Minion en peluche à la barraque, tu assois ta position de mâle dominant de la famille. Pour 3 euros, t’aurais tort de te priver.

9. Poésie du soir

DSC_5013

Rester songeur devant ce message énigmatique. Imaginer à quoi peut bien ressembler la queue d’un pouss pouss, tenter de comprendre pourquoi elle est perdue si elle tombe au sol. S’élever spirituellement.

10. Un peu de rêve et d’espoir

DSC_4924

La Fête Foraine, c’est un moment où tu oublies tes soucis du quotidien, où on te rappelle qu’ici, c’est pas comme dans la vraie vie, grâce à des messages magnifiques comme ces «Pas de perdant» disséminés ici ou là (te goure pas de stand par contre, parce dans un certain nombre il n’y a QUE des perdants). Si t’es plus terre-à-terre, tu te rappelles plutôt de la vieille blague belge avec le mec qui achète plein de sandwiches dans un distributeur et qui répond au mec qui lui demande pourquoi il fait ça : «Bah, tant que je gagne, je joue, hein !».

11. Ambiance de fin de soirée (1)

DSC_4968

Quand il commence à ne plus y avoir un chat.

12. Ambiance de fin de soirée (2)

DSC_4931

Ah toutes ces loupiotes, toutes ces couleurs, tous ces beaux cadeaux à gagner, c’est-y-pas joli quand même ? Regarder une dernière fois avec une pointe de regret toutes ces saloperies de machines qui viennent de bouffer ton salaire alors qu’on n’est que le 5 du mois, les caresser, avoir envie de mettre un grand coup de pied dedans, apercevoir le molosse dans sa cabine, se retenir, rentrer chez soi la queue du pouss pouss entre les jambes (ou pas).

Vivement l’année prochaine !

crédit photos : laurent geneix pour 37 degrés

Print Friendly, PDF & Email