Le Centre LGBT met en avant l’histoire des déportés homosexuels

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

La déportation des homosexuels pendant la Seconde Guerre Mondiale sera au cœur de l’actualité du Centre LGBT de Touraine en ce mois d’avril.

Le 24 avril prochain, pour la première fois, le Centre LGBT sera pleinement intégré aux cérémonies en mémoire de la déportation du régime Nazi pendant la Seconde Guerre Mondiale. Une reconnaissance pour l’association tourangelle qui se battait depuis des années pour qu’enfin la déportation des homosexuels soit reconnue en tant que telle. Après la polémique suscitée l’an passé, la Préfecture avait donné son accord pour les cérémonies de 2016. Une première qui marque enfin la reconnaissance de ce pan de l’histoire longtemps oublié puis refoulé, selon les époques et dont les historiens ne se sont penchés dessus réellement qu’à la fin du XXe siècle.

En amont de cet évènement et de cette reconnaissance symboliquement forte, le Centre LGBT a inauguré la semaine dernière à la bibliothèque centrale de Tours, une exposition « La déportation des homosexuels » à travers 12 panneaux informatifs et pédagogiques, le public est invité à découvrir le sort des homosexuels sous le régime Nazi entre 1933 et 1945. Une exposition qui est visible jusqu’au 16 avril prochain.

Une « Reconnaissance » qui en suit une autre, également importante pour l’association tourangelle : celle-ci vient en effet reconnue d’intérêt général.

12801564_1107047682650398_4632522342026048103_n

Un degré en plus :

Le Centre LGBT, privé de subventions municipales ?

Certains se sont étonnés de ne pas voir mentionner le Centre LGBT dans les associations touchant des subventions lors de la présentation de celles-ci au dernier Conseil Municipal de Tours. L’an passé le Centre LGBT avait reçu 600 euros de la mairie de Tours, alors simple oubli ? Pour certains proches du dossier en mairie, le Centre LGBT devrait recevoir une subvention du même ordre que l’an passé en « deuxième lecture ». En effet, la liste des subventions données au dernier Conseil Municipal bénéficiera comme chaque année d’un réajustement, tout le montant prévu pour les subventions annuelles n’ayant pas encore été alloué. Mais pourquoi donc la Mairie traîne-t-elle à traiter la demande du Centre LGBT ? Simple délai dans le traitement des dossiers pour certains, lobbying d’une partie de la majorité proche de « La Manif pour Tous » pour d’autres. Chacun se fera son avis, mais on peut néanmoins s’interroger sur ce « retard » alors même que la Mairie, par la voix de Christine Beuzelin, a salué le travail du Centre LGBT lors de l’inauguration de l’exposition sur la déportation des homosexuels la semaine dernière (dont la Mairie est partenaire). Quoiqu’il en soit, le montant versé restera symbolique, mais les symboles sont parfois importants…

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu