• CDNT
  • CDNT

Fred Le Chevalier : l’art comme plus belle des réponses

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Depuis samedi, le street-artiste Fred Le Chevalier recouvre les murs parisiens abimés par les attentats de ses célèbres personnages. Une réponse artistique au drame qui s’est déroulé dans la capitale.

Aux Inrocks, Fred Le Chevalier explique ainsi : « C’est mon quartier, là où je vis, là où je colle régulièrement.

Je suis rentré samedi matin. A peine arrivé, les lieux étaient envahis de monde. L’ambiance était dure. J’ai pris chez moi un personnage, un petit bonhomme avec une bougie à la main et je l’ai posé juste en face du Petit Cambodge. Il y avait des impacts de balle sur le mur. Je ne les ai vu que plus tard. Dans l’après-midi, j’ai réuni mes dessins et j’ai fait le tour du quartier pour coller à nouveau. J’ai fait des choses douces, un peu naïves. C’est ma façon à moi de participer.” (A retrouver intégralement ici)

 

Nous avons pu croiser à plusieurs reprises cet artiste parisien qui a fait de Tours une ville d’adoption. Lors d’une de ces rencontres il nous expliquait avoir commencé le dessin « par envie d’exprimer des émotions ».

« Moi j’aime bien coller sur des murs abimés », nous racontait ce personnage attachant, rempli d’humanité et de douceur. Une douceur exprimée par son art en opposition avec la dureté et la froideur des murs sur lesquels il pose ses oeuvres. C’est un peu tout ça qu’il exprime depuis ce week-end en recouvrant les traces du drame. Un geste simple mais symbolique qui mérite d’être salué.

 A lire ou relire notre entretien avec Fred le Chevalier réalisé l’an passé.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu