Société

Bulle d’O : le nouveau centre aquatique de Joué-lès-Tours voit grand

La ville de Joué-lès-Tours s’apprête à inaugurer son nouveau centre aquatique : Bulle d’O.

IMG_8622

La vieille piscine Jean Bouin ouverte en 1973 a fait son temps. Après avoir rendu service aux scolaires, associations sportives, associations tout-court et plus simplement aux Jocondiens, la piscine Jean Bouin passe donc le relais à un nouvel équipement nouvelle génération.

Les dernières constructions dans l’agglomération Carré d’O à La Riche, piscine du Mortier à Tours Nord et bien sûr le Centre aquatique du Lac avaient montré la voie : celle de nouveaux équipements aquatiques mêlant piscine, espaces ludiques, bien-être… répondant à une demande toujours accrue en qualité des services, en loisirs et activités ludiques.

IMG_8565

Bulle d’O s’inscrit dans cette lignée, d’un coût de 10 millions d’euros supporté par la ville de Joué-lès-Tours et Tour(s) Plus, ce centre aquatique se veut ambitieux. Fallait-il construire une piscine plus modeste alors que les équipements similaires cités plus haut se tiennent déjà à disposition du public dans l’agglomération ? Du côté des élus de tous bords la réponse semble évidente. Ce projet élaboré par l’ancienne municipalité socialiste a été repris en main par l’actuelle majorité de droite de Frédéric Augis. Pour les élus jocondiens, il était important que la deuxième commune du département en habitants soit enfin doter d’un véritable équipement d’envergure. Pour le maire de Joué-lès-Tours : « Bulle d’O ne vient pas concurrencer mais au contraire vient proposer une offre complémentaire à ce qui existe dans l’agglomération ». Un projet qui restera dans le giron municipal, la mairie ayant choisi de gérer directement cet outil plutôt que de le confier à une DSP comme cela s’est fait ailleurs (Carré d’O et Centre du Lac). Cet équipement restera donc à 100% public, un choix qui permet donc à la mairie de garder le contrôle dessus quitte à ce que la rentabilité soit moins rapide à obtenir. Une question de choix politique et de volonté d’investissement nous explique-t-on en citant en exemple la gestion de l’Espace Malraux saluée par beaucoup dans la commune et aux alentours. Un équipement qui sera géré par 21 employés municipaux au total.

IMG_8616

Avec un objectif de 150 000 visiteurs à l’année, Bulle d’O se veut comme un outil de rayonnement de proximité et entend séduire les Jocondiens mais également les habitants des villes voisines. Pour y arriver cet équipement neuf proposera deux bassins de 25 m (un extérieur et un intérieur), ce qui permettra une ouverture continue au public et aux scolaires en même temps, des espaces ludiques dont des pentaglisses (toboggans aquatiques) et un espace détente et bien-être bénéficiant d’une grotte à sel dont on nous vante les bienfaits avec fierté du côté de la direction de la structure. Un équipement dont les tarifs seront de 4,90 euros pour l’accès piscine et 11 euros pour l’accès bien-être. A découvrir à partir du 14 mars pour le public.

IMG_8569

Un degré en plus :

La piscine Jean Bouin n’a pas tout à fait terminé son service, en effet elle restera en fonction pendant un an pour servir les associations utilisatrices de la piscine de l’Alouette qui sera rénovée à partir de cet été pour un montant de 2 millions d’euros. Un montant qui a fait bondir l’opposition de gauche au dernier conseil municipal. Pour les élus socialistes, cette dépense est jugée inutile, les associations pouvant se servir du nouveau centre aquatique. Des arguments rejetés par la majorité municipale qui voit dans cette rénovation, l’opportunité de maintenir un service de proximité. Quoiqu’il en soit la piscine Jean Bouin ne sera donc fermée et détruite qu’à partir de l’été 2017.

Print Friendly, PDF & Email