• CDNT
  • CDNT

[Article actualisé] French Tech : rien n’est joué pour Tours et Orléans ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

[Article actualisé à 14h45]

Par communiqué de presse, Tour(s) Plus annonce que rien n’est joué pour la labellisation « French Tech ». « Cette information n’a été ni officialisée ni confirmée par Bercy. Alors rien n’est joué : la French Tech Loire Valley reste mobilisée plus que jamais pour l’obtention du label » peut-on lire notamment.

Joint au téléphone, Thibault Coulon confirme que personne n’a pour le moment d’information officielle. L’adjoint au maire de Tours note également que « l’on annonce cinq candidatures labellisées, hors Challenges en annonce que quatre. Même si c’est confirmé, il reste donc une place ».

Sur la page Facebook officielle de la French Tech, on apprend par ailleurs que « l’annonce des labellisations Métropoles French Tech par Emmanuel Macron et Axelle Lemaire se fera ce soir de New York. L’annonce sera retransmise en direct sur le site de La French Touch Conference : http://lafrenchtouchconference.net/live/« 


12h : D’après l’information annoncée par le magazine Challenges, la candidature commune de Tours et d’Orléans n’a pas été retenue pour l’obtention du label French Tech.

En lice avec 14 autres candidatures, la « French Tech Loire Valley » se verrait recaler comme la candidature d’Angers malgré la phrase lâchée par le président François Hollande en début de mois dans cette ville.

Si cette décision était confirmée, ce serait une déception pour les acteurs de ce projet qui pensaient avoir convaincu Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat chargée du numérique lors de sa venue le 14 juin dernier. Malgré tout comme nous le confiait Thibault Coulon, adjoint au maire de Tours aux technologies numériques, le projet de développement de l’économie numérique à Tours devrait rester d’actualité quoiqu’il arrive : « La secrétaire d’Etat l’a dit elle-même, ce label n’appartient à personne, il doit servir à tout le monde ». Un projet qui sans label officiel risquerait de perdre sa capacité de rayonnement à l’international cependant, ce qui était un des objectifs initiaux et principaux de la French Tech.

Les candidatures retenues seraient celles de Nice, de Brest, de la Lorraine (Metz-Nancy) et la candidature commune normande regroupant Caen-Le Havre et Rouen. Une information confirmée par plusieurs médias nationaux, en dépit d’annonce officielle du Ministère. En revanche, les candidatures retenues ont déjà communiqué sur leur labelisation.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !