Politique

Elections régionales : « union toute ! » à droite

Hier, St-Cyr-Loire a vibré au rythme des discours et harangues des ténors de la droite tourangelle mais aussi régionale. Tous avaient fait le déplacement. Militants, sympathisants et élus se sont réunis pour lancer officiellement la campagne des régionales en Indre-et-Loire. C’est sur ses terres que Philippe Briand a reçu les têtes de liste pour la région, Philippe Vigier, Guillaume Peltier et Claude Greff. Avec un seul mot d’ordre : l’union…

   DSCN0605

D’un côté de Loire, sur la rive gauche : sueurs et running usées. Les 10 et 20 kms de Tours ainsi que le marathon se terminent à peine. Du côté de la rive droite sur les hauteurs de St-Cyr-Loire, un autre marathon commence, celui des élections régionales et les 77 jours de campagne restants. Ballons bleus, blancs et rouges accrochés dans les arbres et sur les tentes de réception nous rappellent que nous sommes au sein d’un rassemblement de la droite et du centre… Près de trois cents militants attendent à leur table sur les pelouses de la Ferme Rablais. Le temps ensoleillé est au rendez-vous et la bonne humeur est sur les mines des sympathisants. Devant eux une tribune avec micro et pupitre aux couleurs de la république. Le show va bientôt commencer.

Un long cortège de voitures arrive, Philippe Vigier, le candidat à la présidence de la région et patron des députés UDI à l’Assemblée Nationale ouvre la marche. A ses côtés, Philippe Briand et Guillaume Peltier. Les premiers moments de leur présence sont réservés à la presse et aux médias présents. Le temps des annonces et des petites phrases est arrivé.

DSCN0607

C’est le député-maire de St-Cyr, Philippe Briand qui ouvre le bal de la conférence de presse : « Nous sommes unis et enthousiastes ! Et quand on est uni, on est capable de gagner ! ». Claude Greff, députée d’Indre-et-Loire lui emboite le pas. « La région a besoin d’être forte ! ». Elle rappelle aussi que « les Républicains ont su travailler avec l’UDI comme on le faisait avant… ». Mais à y regarder de près, l’union n’est pas si vieille que cela. Elle date seulement de 2014 et des élections municipales. C’est ensuite à Guillaume Peltier de s’adresser aux journalistes. Le mot d’ordre est martelé : L’union et toujours l’union. « Quand on a trois millions d’électeurs dans la région, on doit rassembler ! Ce n’est possible que si l’on est ensemble avec l’UDI ! ». Le leader de la droite forte des « Républicains » souhaite « que la droite reste modeste et puisse avoir l’énergie pour une mobilisation absolue ». « La famille est au complet », Philippe Vigier soigne ses premières paroles et s’impose en chef. Il assène : « Nous ne supportons plus que cette région ait été tant abîmée depuis 17 ans de gestion socialiste ». Le chef des députés centristes de l’Assemblée reprend le slogan de campagne de son adversaire PS, François Bonneau. « La Région à fond a touché le fond ! ». Derrière les journalistes, les militants applaudissent.

DSCN0594

Il semble que les candidats des deux grandes formations politiques aient choisis un combat frontal. Quitte à ne pas trop parler du Front National. Car, en parler semble pour beaucoup faire son jeu. Alors quand un journaliste demande comment faire face à un FN qui ne parle pas mais qui continue à monter dans les sondages, Maurice Leroy, ancien Ministre et puissant patron de l’UDI dans le Loir-et-Cher sort de son silence et cite Charles Pasqua : « Quand vous travaillez chez Ricard, on ne parle jamais de Pernod ! ». Pour Guillaume Peltier « pour ceux qui sont tentés par le populisme, on doit briser les codes et les tabous. La gauche est responsable de la montée du FN ». La campagne est lancée…

 DSCN0616

En tout, plus de trois cents réunions sont prévues dans les six départements que comptent la région Centre-Val de Loire. C’est après la mi-octobre que nous connaîtrons la composition des listes. Mais à voir les élus présents aujourd’hui et les places sur la photo de famille. La messe est déjà dite pour certains. Le rapport de force UDI / Les Républicains pour la composition des listes serait semble-t-il d’environ 30 % pour les centristes et 70 % pour LR. En Indre-et-Loire, repartirait en bonne place Thibault Coulon, conseiller régional LR sortant, derrière Claude Greff et Patrick Cintrat. Sophie Auconie aurait obtenu finalement la place qu’elle souhaitait. Il n’y a donc plus le feu pour la gouverneure de l’eau et vice-présidente nationale de l’UDI. Hier, face à cette concorde républicaine, le mot « amour » pouvait être tentant pour résumer le rassemblement où bises, accolades et prise de taille étaient pléthores. Mais, il faut raison garder. Le mot « amitiés »… politiques est déjà bien suffisant.

Crédits photos : Arnaud Roy pour 37°

Print Friendly, PDF & Email