« Ma Cité Va Dubber » veut partager les bonnes « vibes »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Le festival « Ma Cité va Dubber » revient à partir de samedi à Tours pour sa deuxième édition. Au programme, huit jours autour de cette culture musicale, née dans les années 70 en Jamaïque, et particulièrement dynamique en Touraine.

16700279_1662306447403216_8856321390234587084_o

La culture reggae dub a trouvé à Tours un environnement propice à son épanouissement. Depuis une dizaine d’années, la Touraine est en effet un territoire porteur pour cette culture musicale. Musiciens (Biga*Ranx, Art-X, Ondubground…), labels (Brigante Records, ODG Prod…), associations (Smalla Connection, Unity Vibes…) la font vivre au quotidien, dans les bars, les salles de concerts, en studios… Une dynamique amplifiée depuis l’an passé par un festival « Ma Cité Va Dubber », organisé conjointement par deux de ces acteurs : l’association Unity Vibes et le label ODG Prod.

C’est avec la volonté de créer un événement fédérateur mettant en avant la culture Dub et pouvant toucher un large public qu’ODG Prod et Unity Vibes, deux structures actives respectivement depuis 12 ans et 5 ans, se sont rapprochées. Un rapprochement suggéré par Le Temps Machine, dont l’équipe avait proposé de regrouper les soirées des deux structures prévues dans la salle jocondienne. Une idée sur laquelle ODG Prod et Unity Vibes avaient rebondi pour créer un véritable festival. Après une première édition 2016 prometteuse sur quatre week-ends de suite, « Ma Cité Va Dubber » revient donc à partir de samedi mais sous une forme plus concentrée (8 jours), mais tout aussi riche.

Un événement musical puisant dans l’expérience et la force de chacune des structures, Unity Vibes étant spécialisée dans les soundsystems, tandis qu’ODG Prod est un label adepte des soirées live-Dub. Une complémentarité qui permet aujourd’hui de proposer un événement complet autour du Dub.

L’île Aucard et Le Temps Machine vont vibrer

Parmi les temps forts de cette deuxième édition, il ne faudra pas manquer le soundsystem en plein air à l’île Aucard dimanche 02 avril entre 14h et 20h (prix libre). Un événement en extérieur, ce qui sera une nouveauté pour le festival qui souhaitait cette année investir l’espace public. Et la jauge de 600 places devrait se remplir et remuer rapidement sur les sons du voyageur Induh Man, des expérimentés Dj Akademy (groupe né en 1989), de Beno et ses mixs Rub a Dub ou encore d’Artikal Roots (notre coup de cœur de ce dimanche) et Tonto Addi…

Le Temps Machine sera le lieu de rendez-vous du deuxième et dernier week-end du festival. Et comme nous l’écrivions plus haut, ce sera l’occasion de mettre en avant la complémentarité des deux organisateurs. Le vendredi soir, c’est ODG Prod qui sera aux manettes pour une soirée live de groupes membres du label (Roll & Record, The Subvivors, ODGProd Dj set d’Art-X). Unity Vibes prendra le relais le lendemain pour une nuit soundsystem qui emmènera le public jusqu’à 5h du matin, histoire de bien finir cette deuxième édition.

Outre les concerts, « Ma Cité Va Dubber » c’est aussi des événements transversaux. Dès samedi (17h), le festival sera ainsi inauguré par une sono-conférence au Centre de Vie du Sanitas animé par James Danino (Membre de Dj Akademy) sur l’histoire de la musique jamaïcaine à travers ses disques essentiels. Une conférence suivie par une projection du documentaire « United we stand » sur la culture soundsystem actuelle en Europe.

A noter également le troc aux vinyles et les platines ouvertes mercredi 05 avril au Balkanik ou encore le vernissage de l’exposition de Tristan Joss (qui a réalisé les visuels de cette édition de « Ma Cité Va Dubber »).

Enfin, si ce festival vous a donné envie de vous plonger vous-mêmes dans la culture dub, le samedi 08 avril en journée, plusieurs ateliers seront ouverts au Temps Machine (inscriptions sur réservations). Vous pourrez alors apprendre à fabriquer des effets analogiques, à créer un morceau Dub ou encore vous initier au soundsystem. Histoire d’être vraiment incollable sur cette culture musicale et d’en propager à votre tour ensuite les bonnes « vibes ».

Un degré en plus :

> Toutes les informations et renseignements utiles sur la page du festival

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu