Culture

Le clip de la semaine : «Summer’s Ending» de Strawberry Seas

Chaque vendredi nous plongeons nos mains de gourmands dans l’inépuisable réserve de groupes tourangeaux talentueux et nous en extirpons un clip rien que pour vous.

«Summer’s Ending» de Strawberry Seas

Une envie de fraise après l’amour

C’est bien connu, l’amour ouvre l’appétit et c’est sans doute pourquoi Raphaël ne se contente pas de son groupe LVOE et que le voilà apparaître – quelques jours avant le petit jésus dans la crèche – dans un projet annexe avec sa copine, qui séduit dès son premier titre.

Pour tout vous dire d’emblée, on ne spoilera rien ni personne en annonçant que ce n’est ni du reggae, ni de la chanson française, ni de l’électro. Ce n’est pas un scoop monstrueux non plus : Raphaël est guitariste et il aime les guitares, surtout quand il y en a plusieurs couches et qu’elles font un peu de bruit. A ses côtés Carine compose, chante et joue les claviers, le tout «en mode bedroom» (dixit les intéressés). Chacun hiberne comme il peut, ce couple-là semble avoir trouvé son truc : il écrit et enregistre des chansons. Et de la mer de fraises à la naissance, il n’y a qu’un pas, qui devrait être franchi en février avec la sortie d’un premier EP en cours de peaufinage.

Côté son, si LVOE a le cœur tourné vers le nord de l’Angleterre, ce nouveau duo regarde plutôt outre-Atlantique avec des sonorités qui rappellent «Wave of mutilation» ou «Where’s my mind?» des Pixies ou la lancinante lenteur de Sebadoh. Démarrage en douceur, excitation soudaine mais assez courte, puis re-break à la basse et des voix qui hantent l’ensemble. Les prochains morceaux à venir lorgnent plus du côté de ce qu’on appelle le «rock psyché», avec pas mal d’influences plus récentes comme Tame Impala, Courtney Barnett ou DIIV, ce «Summer’s ending» sonnant la fin du «Summer of Love» dont nous avions parlé au sujet des débuts de LVOE et formant une belle transition entre les deux projets (dont il sera passionnant de suivre l’évolution simultanée dans les semaines et les mois à venir).

Aucun concert n’est prévu pour l’instant, le duo cherchant une section rythmique et un autre guitariste pour tout de suite donner de l’ampleur sur scène ; il va sans doute falloir attendre le printemps pour découvrir la frimousse de Carine et voir éclore sur scène ce nouveau projet tourangeau.

Dire qu’on attend les prochains titres avec impatience relève de l’euphémisme, et quand on sait que par ailleurs LVOE va aussi sortir un EP tout début février, on a vraiment envie de dire : «Fuck le mois de janvier».

15192660_338334136540233_5216294744222193383_n

Un degré en plus

> Suivez la page Facebook de Strawberry Seas

> (re)-lisez notre article sur LVOE paru le 8 juin 2015 et le live report du concert au Temps Machine de février dernier.

Print Friendly, PDF & Email