• CDNT
  • CDNT

A la rencontre de Born to Burn et du Métal

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Le groupe tourangeau de Métal, Born to Burn enregistre en ce moment son premier album studio. Nous avons profité de l’occasion pour déranger ses membres en plein enregistrement de cette première galette et discuter avec eux de leur groupe évidemment, mais aussi du Métal en général.

born to burn

Nous retrouvons les membres du groupe un samedi soir, en fin de journée d’enregistrement, la troisième des six prévues pour boucler la mise en boite des chansons. Ce jour-là c’est le tour de Rico, première guitare du groupe, de s’enfermer dans le studio. A l’écouter, on s’est dit que c’était mélodieux en fait le Métal, avec juste une guitare.

Blague à part, Born to Burn c’est donc un groupe tourangeau de Métal, composé de Rico et Nono aux guitares, Jo à la basse, Bana à la batterie et Ted au chant qui sont accompagnés de Visir leur manager. Une formation créée au printemps 2013 avec pour objectif, comme beaucoup de groupes au départ, de se faire plaisir. Un an et demi et 18 concerts plus tard, cet objectif de base reste un leitmotiv, même si les choses prennent un peu plus d’ampleur nous disent-ils, à commencer par Bana qui nous explique : « on voit que ça plait et donc que ça peut aller plus loin mais on prend les choses comme elles viennent ».

En ce moment le groupe franchit un cap avec ce premier passage en studio. Une approche artistique différente et nouvelle pour beaucoup d’entre eux. Ted le chanteur reconnait ainsi « il faut être carré, c’est beaucoup plus de concentration et de travail qu’en live où on peut plus se lâcher. Là, la moindre petite erreur et il faut recommencer ». Cet album c’est aussi le moyen de voir plus loin et d’avancer tout comme leur premier clip qui a été tourné le mois dernier à Tempo Loco et qui devrait sortir dans les prochaines semaines. Cet album c’est aussi une demande du public : « plusieurs personnes nous l’ont demandé » nous racontent-ils. Il faut dire qu’en peu de temps Born to Burn a réussi à se constituer une base de fans fidèles qui reviennent régulièrement à leurs concerts.

En parlant de concerts, Born to Burn a déjà joué aux Joulins, au Gaz Bar, à l’Hurricane’s… Cependant ils constatent un manque de salle intermédiaire « comme l’était le Bateau Ivre » sur Tours, ce qui complique leurs démarches. Pour autant le Métal a un public fidèle et est une musique qui plait racontent-ils, en ajoutant qu’il devient vendeur en citant l’exemple du Hell Fest, un des plus gros festivals de France. Un évènement porteur pour l’image de cette musique et qui contribue à la rendre moins négative : « Le Métal a toujours eu une salle image de violence, pourtant il y a très rarement de débordements lors des soirées Métal. Les mœurs ont un peu changé, les gens sont un peu plus ouverts qu’il y a quelques années. Ils ont compris qu’on ne faisait pas de sacrifices » précisent-ils en plaisantant.

Pour revenir au groupe, ce dernier commence à avoir des dates hors de la région également, signe de la qualité de leur musique. Ils seront ainsi au Mans le 12 décembre prochain, puis à Angers le 12 janvier et Cherbourg le 7 février. Quant à l’album, la sortie est programmée pour début 2015.

En attendant, voici un aperçu de Born to Burn :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !