Les Beaux Jours arrivent au Château du Plessis

Facebook
Twitter
Email

Pendant 3 week-ends, le château du Plessis propose son festival estival, nommé « Ô les beaux jours ! » Cela débute ce samedi 09 juillet.

En 2020, le château du Plessis avait organisé un été festif nommé « en attendant les beaux jours », un nom en guise d’espoir à la sortie du premier confinement. Un événement reconduit en 2021 avec la même envie puis de nouveau cet été pour une 3e édition, nommée cette fois « Ô les beaux jours ! »

Un changement de nom pas si anodin, car cet été 2022 marque pour le Plessis, la fin de la saison du renouveau. A l’automne dernier, José Manuel Cano Lopez avait en effet présenté le nouveau projet du lieu avec la volonté d’en faire (ce qu’il était déjà en partie) un « tiers lieu culturel et humaniste » avec une nouvelle gestion collégiale à sa tête. Le directeur historique des lieux s’entourait alors d’Agathe Lorriot pour la coordination des projets tandis que 7 comités distincts étaient créés (comité d’artistes, d’usagers, des permanents, environnemental, ressources, Activités Educations Artistiques et Culturelles) pour former une présidence collégiale de l’association gérant les lieux.  

« Nous avons aujourd’hui 124 membres dans les différents comités » explique José Manuel Cano Lopez, « certains travaillent sur la biodiversité du parc, d’autres sur l’histoire du lieu, d’autres sur l’artistique… il y a un foisonnement et tout cela permet d’opérer de multiples croisements qui contribuent à la richesse de la vie du Plessis ».

Du côté de l’accueil du public, la saison « intérieure » cet hiver a permis d’accueillir 2600 spectateurs, tandis que la fête du Plessis dans le parc pour la saison « extérieure » du printemps a attiré à elle seule 700 personnes sur un week-end, commente José Manuel Cano Lopez qui n’hésite pas à parler « d’un beau succès » pour cette saison, en y intégrant les 275 artistes accueillis en résidence ces six derniers mois ou encore les 300 usagers qui ont participé aux ateliers d’éducation artistique.

Une belle dynamique que le Plessis compte maintenir cet été donc, avec trois week-ends consacrés à tout ce qui fait la vie du Plessis : de l’artistique avec de la danse, musique ou encore théâtre, mais aussi des ateliers pour découvrir ou redécouvrir le lieu, son histoire, son importance aussi dans l’histoire de la ville de Tours…

Cela débutera ce week-end (samedi 09 et dimanche 10 juillet) avec pour commencer samedi, une journée essentiellement consacrée à la danse pour rendre hommage à Nadine Birtschansky, chorégraphe usagère du Plessis depuis de nombreuses années et malheureusement décédée en ce début d’année.

Le lendemain, le public pourra piocher dans toutes les propositions avec du théâtre jeune public, du théâtre, de la danse, de la musique… « Nous avons souhaité faire une programmation très diversifiée au long des trois week-ends et laisser de la place aussi aux jeunes artistes » explique notre interlocuteur en citant à titre d’exemple le jeune rappeur Bash Barrow qui jouera son tout premier concert samedi soir.

« Ô les beaux jours ! » se veut ainsi festif, convivial et solidaire. Un événement local à 100%, avec en plus une restauration faite avec des denrées issues uniquement de producteurs locaux.

La programmation complète ici

crédit photo : « Tierra Sombria de Léa Carlosema et Clément Samir Douam. ©Sébastien Pons

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !