• CDNT
  • CDNT

Tout change mais rien ne change au Plessis

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

En ce mois de novembre 2021, les sourires sont de sortie au château du Plessis. Il y a 15 jours, le lieu culturel lançait à la fois sa saison intérieure 2021-2022, avec un public conséquent et ravi, mais aussi son nouveau projet de tiers lieu culturel et humaniste.

On pourrait se dire à première vue que le Plessis était déjà ce tiers lieu culturel et humaniste. Et c’est vrai, depuis son installation en 1998 dans le château de Louis XI, la Compagnie Cano Lopez et son fondateur José, ont toujours ouvert ce lieu à des artistes, des stages, des associations ou compagnies extérieures. Pourquoi avoir besoin aujourd’hui de le marketer ainsi dans ce cas ?

Déjà pour symboliser le renouveau de ce lieu qui a connu ces dernières années son lot de turpitudes sur fonds de conflit avec l’ancienne majorité de Serge Babary puis Christophe Bouchet de la ville de Tours, propriétaire des lieux. Souhaitant vendre, puis donner une nouvelle identité (bien que non définie réellement) au château du Plessis, le précédent mandat fut une véritable épreuve pour José Cano Lopez et les résidents du Plessis qui se sentaient poussés vers la sortie. Depuis les dernières élections et l’arrivée de la majorité d’Emmanuel Denis, les relations se sont apaisées et c’est à signaler, pour la première fois depuis de nombreuses années, l’adjoint à la culture (Christophe Dupin) était présent pour le lancement de ce nouveau projet et de cette saison.

Une gouvernance collégiale

Si les fondements restent les mêmes, à savoir un lieu ouvert et multidisciplinaire, ce nouveau projet marque un changement dans sa gouvernance néanmoins. « J’ai toujours dit que je ne m’accrocherai pas éternellement je le prouve aujourd’hui » explique ainsi José Cano Lopez. Le directeur historique des lieux, prépare la suite et s’entoure désormais d’Agathe Lorriot pour la coordination des projets.  Deux coordinateurs qui ont la charge d’assurer le bon fonctionner de la nouvelle gouvernance sous forme de 7 comités distincts (comité d’artistes, d’usagers, des permanents, environnemental, ressources, Activités Educations Artistiques et Culturelles) qui forment une présidence collégiale de l’association gérant les lieux.  

La programmation évolue également avec l’abandon des saisons traditionnelles au profit de temps forts « les samedis de fête » en intérieur jusqu’en avril puis en extérieur à partir du printemps, mais aussi d’une ouverture permanente des lieux ainsi que des manifestations ponctuelles. Une programmation qui sera là encore multidisciplinaire dans le domaine artistique mais aussi dans son approche multiple avec un volet fort consacré à l’histoire, au patrimoine et à l’environnement (avec une belle mise en avant du parc) de ce lieu gorgé d’histoire. L’envie et l’enjeu étant de lui redonner une place de choix dans le paysage tourangeau.

Prochain rendez-vous, ce samedi 13 novembre pour une journée nommée « Dialogues Partagés » avec un documentaire consacré à Gabriel Monnet , une visite découverte du parc du château et de ses 200 arbres, une conférence croisée entre Yves Dauge autour du patrimoine ligérien notamment et l’architecte-urbaniste Jean-Yves Barrier ou encore un concert du groupe Duo Garcia.

Plus d’infos sur la page Facebook du Plessis

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !