A la uneCulture

Les Années Joué se veulent ambitieuses

Theater Titanick

En quelques années, le festival « Les Années Joué » a pris une nouvelle dimension. En témoigne le chiffre de 50 000 spectateurs annoncé par l’organisateur pour l’édition 2018. Un festival qui tiendra sa 22e édition du 31 mai au 02 juin prochain, avec une programmation une nouvelle fois ambitieuse.

Du côté des organisateurs, on ne cache plus les ambitions désormais, celles de rivaliser avec les plus grands festivals d’arts de rue en France. « L’élément déclencheur c’est la 20e édition, depuis nous avons poursuivi la dynamique » explique Olivier Catin, le directeur de l’événement. Pour y arriver, il y a d’abord eu un travail dans l’ombre avec une recherche de structuration symbolisée par l’arrivée d’un directeur technique l’an dernier, mais aussi un soin apporté à l’accueil des compagnies et à la qualité de la programmation.

Une démarche appuyée par la ville de Joué-lès-Tours qui y voit un excellent vecteur de communication et de rayonnement, « pour Joué mais aussi pour la Métropole » affirme ainsi Sandrine Fouquet, adjointe à la culture. « C’est un événement populaire ouvert sur la ville en plus » appuie-t-elle. « L’ADN des arts de rue c’est l’interactivité avec le public » reprend de son côté Olivier Catin : « Avec les arts de rue on amène la culture autrement, le rapport n’est pas le même » poursuit-il en citant le spectacle de l’Art Osé qui reprendra du Tchekhov avec le spectacle « Jacqueline et Michel jouent l’Ours de Tchekhov », un spectacle mêlant théâtre et improvisation.

« La culture est universelle et ne se cantonne pas à une seule activité » pour le directeur des Années Joué qui essaye justement chaque année de produire « un brassage » culturel pour reprendre ses mots. Une invitation au voyage serait-on tenté de dire pour reprendre le thème et fil conducteur de cette édition 2019.

Les Années Joué, un événement populaire qui entend le rester affirment l’élue et le directeur en citant encore l’importance de la présence de la fête foraine sur le site : « de par l’histoire des Années Joué », mais aussi parce qu’elle permet « de faire venir des familles qui restent après et découvrent des spectacles pour lesquels elles ne se seraient pas forcément déplacées au départ » analyse Olivier Catin. Un côté populaire qui prend sens encore par sa situation dans le parc de la Rabière mais aussi dans le quartier voisin avec les grandes formes sur la place Mandela ou encore les déambulations dans le quartier. « C’est important et apprécié des habitants » note Sandrine Fouquet.

Theater Titanick
Theater Titanick

Cette année il n’y aura ainsi pas moins de 13 lieux de représentations pour une 40aine de compagnies présentes. Certaines à la réputation internationale affirmée comme « Transe Express », « Theater Titanick » ou encore « Artonik ». Des compagnies locales également à l’instar de « La Burrasca » ou « La Compagnie du Coin » qui présentera deux spectacles : « Ne rentrez pas chez vous » et « Akva Loco », une nouvelle création faite avec les habitants ou encore des compagnies en développement dans le cadre des tremplins (13 cette année) dont le vainqueur revient l’année suivante dans la programmation officielle.

Un degré en plus : Toutes les informations utiles sur le site du festival

Print Friendly, PDF & Email