Le bond en avant de l’A3 Tours

Avec plus de 550 licenciés, le club vient de monter en deuxième division nationale. Il vise maintenant le top 20 français grâce à son centre de formation.

34454477110_d81f8cb247_z

Dimanche, plusieurs grands noms de l’athlétisme se donnent rendez-vous à Tours : Ladji Doucouré, champion du 110m haies ; Jérôme Clavier, perchiste originaire de Veigné ou encore Nathalie Mauclair, quintuple championne du monde de trail et elle aussi tourangelle. Tous viendront faire honneur à leur discipline lors de la deuxième édition de Sport’Ouvertes en centre-ville.

L’athlétisme, s’il n’a pas souvent les faveurs de la Une des informations sportives, est pourtant une discipline de plus en plus dynamique. La preuve à Tours : l’A3T, qui s’entraîne au Stade de Grandmont, compte aujourd’hui plus de 550 licenciés : « nous progressons depuis 3-4 ans » explique Guy Bessay, le président. En cause : des coups de projecteur grâce aux Jeux Olympiques ou aux exploits récents (comme Pierre-Ambroise Bosse sur le 800m cet été) mais aussi l’ouverture de nouvelles sections : « nous proposons désormais de l’athlé santé avec de la marche nordique et de l’athlé running. Grâce à un écho favorable, cela nous a permis de récupérer environ 80 membres en plus. »

De jeunes champions locaux comme Constance Turpin et Miloud Lardej

A l’A3 Tours, on accueille les sportifs dès l’âge de 6 ans. Au début, ils commencent par des jeux autour de la course ou du saut avant d’attaquer la technique vers 10 ans puis de se spécialiser entre 12 et 14 ans. « Le sprint et le demi-fond sont les disciplines les plus populaires » note Guy Bessay qui comprend les envies de compétition des enfants et des ados mais leur adresse toujours le même message : « la compétition, c’est avant tout pour confirmer ce qu’ils ont fait à l’entraînement. »

33998037844_b094de05e7_z

Ces dernières années, l’A3 Tours a mis le paquet sur la formation, et ça paie. Près d’un licencié sur 2 fait de la compétition et ils sont nombreux à s’illustrer. Citons l’équipe de cross, championne de France en 2016 et qui a participé à la coupe d’Europe cette année. Constance Turpin qui a décroché le titre de vice-championne de France sur 100m catégorie cadettes cet été. Miloud Lardej et Alice Mitard se sont eux fait remarquer aux Jeux de la Francophonie : « depuis 2-3 ans on a une grosse émulation au sein du club » se réjouit Guy Bessay. La récompense de tout ce travail c’est le titre de champion de France interclubs N1B et une montée en deuxième division nationale, la N1A : « nous sommes dans le top 40 français et nous visons le top 20. »

Le 1er club de la région Centre-Val de Loire est à Tours

Bref, cette mise en avant via Sport’Ouvertes semble plus que méritée pour l’athlétisme et ses figures tourangelles. Ce 10 septembre, la star, ce sera Jérôme Clavier. Perchiste né à Veigné, il a été entraîné au club par son père avant de rejoindre l’INSEP puis l’équipe de France avec qui il a participé aux championnats du monde et aux Jeux Olympiques. A 34 ans, il s’apprête à prendre sa retraite et fera donc un dernier tour de piste dans sa région d’origine. « Des personnalités comme ça, cela entraîne une prise de conscience chez les jeunes. Ils de disent ‘pourquoi pas moi’ » souligne Guy Bessay.

34840247155_bfb1ba6747_z

Et face à l’intérêt grandissant pour l’athlétisme de haut niveau à Tours, l’A3 Tours s’est adapté : « on a ouvert deux sections études au collège Rameau et au Lycée Grandmont. On a une trentaine d’élèves sur ces deux sections. Ils sont de plus en plus sérieux et assidus. Ils ont des objectifs et ils ont envie de les tenir. » Le président du club d’athlétisme de la ville, devenu depuis peu le 1er club de la région Centre-Val de Loire en est persuadé, c’est grâce aux bons résultats des sportifs du cru que cette progression a été possible. Pas aux coups de projecteurs médiatiques : « les bons résultats de Lavillenie ou Bosse ça nous amène du monde mais ce n’est pas sûr qu’on les garde dans le temps. Alors qu’avec 2-3 athlètes charismatiques que les gamins peuvent côtoyer directement au club, là on arrive à fidéliser. Ça crée une émulation durable. »

Des compétitions de haut niveau attendues dans quelques mois

Après avoir organisé les championnats de France interclubs au printemps dernier, l’A3 Tours espère récidiver cette saison, mais cette fois avec les équipes de deuxième division, ce qui pourrait garantir du grand spectacle : « on a également demandé l’organisation des championnats de France des épreuves combinées en juin et on attend la réponse bientôt. On devrait aussi organiser les championnats de France universitaires en partenariat avec l’Université François Rabelais » liste Guy Bessay. Autant dire que l’on devrait sans doute vous reparler d’athlétisme très bientôt…

Crédits photos : A3 Tours

Un degré en plus :

Les détails des animations autour de l’athlétisme prévues dimanche à Tours sont à lire sur Info Tours.

Ouvrir la galerie photo