• CDNT
  • CDNT

Les Jeux Nationaux de l’Avenir Handisport : le plaisir avant tout

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Avant Tours et le site du parc des expositions aujourd’hui, Saint-Cyr-sur-Loire était hier la capitale de l’handisport. La ville hôte des 22e Jeux Nationaux de l’Avenir Handisport (JNAH), avec Tours donc, accueillait hier les compétitions d’athlétisme, d’escrime ou de football en fauteuil.

   IMG_5361

Les Jeux Nationaux de l’Avenir Handisport, c’est un peu le summum compétitif de l’handisport chez les jeunes avec 460 épreuves sportives regroupées en un même évènement sur trois jours :

« Organisés tous les deux ans, les Jeux Nationaux de l’Avenir Handisport représentent le plus grand rassemblement de jeunes sportifs handicapés moteurs, visuels et auditifs de France. À cette occasion entre 600 et 700 jeunes de 12 à 20 ans représentant 50 délégations venues de toute la France métropolitaine et d’outremer sont attendus.
À l’image des Jeux Paralympiques, l’organisation de cet évènement est magistrale et d’énormes moyens sont mis en place. » (site des jeux)

IMG_5419

La première journée de compétitions s’est ainsi déroulée hier à Saint-Cyr-sur-Loire au stade Guy Drut et au gymnase voisin, baptisé officiellement hier matin « gymnase Sébastien Barc », du nom du champion olympique paralympique du 200m en 2000 à Sydney. Sébastien Barc qui était présent hier tout au long de la journée pour suivre les exploits des jeunes sportifs. Il y avait d’ailleurs beaucoup de monde dans les tribunes pour suivre les épreuves d’athlétisme, grâce notamment à la présence des staffs, des proches des sportifs, mais aussi d’un peu de curieux. Dommage que la météo fut capricieuse parce que les curieux auraient pu être plus nombreux.

IMG_5367

Parmi les sports pratiqués, le football est évidemment présent et on peut vous dire que du côté du football à 5 en fauteuil, nous avons été plutôt impressionnés par les qualités des joueurs en question. Le jeu est fluide mobile et l’esprit tactique bien présent avec des mises en place de phases de jeu collectives qui feraient pâlir certains footeux du dimanche se prenant pour Messi ou Ronaldo en ne pensant qu’à coller le ballon à leurs crampons. « Mais tu vas la lâcher la balle » étant certainement une des phrases les plus entendues le long des mains courantes des terrains de France et de Navarre.

IMG_5399

Pour tout vous dire, on ne pourra pas vous détailler tout ce qu’on a vu parce que les compétitions s’enchainent assez rapidement notamment du côté de l’athlétisme ou ce n’est pas toujours évident de se repérer dans les différentes catégories quand on n’est pas initié. Les courses s’enchainent même parfois dans l’indifférence du reste de l’assistance, mais l’essentiel est que ces jeunes prennent du plaisir nous dira un animateur. C’est ce qu’on a ressenti en les voyant de l’extérieur : beaucoup de rires, de sourires et de la fierté dans les yeux de certains de ces enfants. Et c’est bien là l’essentiel.

IMG_5352La joie d’un médaillé

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu