• Tours Métropole
  • CDNT
  • Tours Métropole
  • CDNT

Les bacheliers tourangeaux ont bien fêté leur diplôme

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

C’est un rituel de passage qui se perpétue année après année, aussitôt le bac dans la poche, la jeunesse tourangelle investit le centre de Tours et plus particulièrement les bords de Loire pour célébrer sa réussite.

IMG_9787

Chaque année les journées de résultats du bac se suivent et se ressemblent. Cela commence par l’adrénaline montante au réveil, l’attente de l’heure fatidique. Deux écoles par la suite se font face entre ceux prostrés derrière leur ordinateur à attendre les résultats sur les sites officiels et ceux qui préfèrent attendre de voir le symbolique tableau d’affichage devant leur lycée.

La suite ce sont les cris, les embrassades, les pleurs parfois et le sentiment d’une étape de franchie. Oui car même si le Bac est parfois critiqué, même s’il a perdu de sa superbe comme certains le disent, cela reste cette épreuve qui marque la fin d’un cycle et le début d’un autre. La fin de l’innocence et du cocooning lycéen et le début de l’autonomie des études supérieures et tout ce qui va avec.

Mais revenons à nos moutons et à cette journée de résultats. Passée la joie de l’heureuse nouvelle viennent les appels aux proches, le retour à la maison et le début de soirée en famille avec la fierté visible dans les yeux parentaux. Puis le soir-même, comme un rituel obligatoire, une partie de cette jeunesse diplômée converge vers le centre-ville et ses lieux nocturnes. Si hier soir dans le vieux-Tours plusieurs groupes de jeunes prenaient place dans les bars et sur les terrasses, la plupart se dirigeaient vers les bords de Loire en contrebas de la guinguette. Plusieurs centaines de frais bacheliers, désormais ex-lycéens, se sont ainsi retrouvés avec des scènes similaires à celles vues plutôt dans la journée : ça rit, ça crie, ça s’embrasse, ça saute de joie, le tout dans une douce euphorie.

IMG_9808

Et ce n’est pas un hasard si générations après générations, ces bords de Loire deviennent le temps d’une soirée les « Bacs de Loire », les jeunes y trouvant un espace de liberté non seulement moins douloureux pour le porte-monnaie que de s’asseoir dans un bar du vieux-Tours grâce au ravitaillement de rigueur, acheté dans le commerce, mais aussi et surtout où l’envie de partager une joie et un chemin communs sont possibles. Des bords de Loire où les personnes étrangères à leur milieu s’étaient éclipsées et leur avaient laissé place pour leur soirée, en faisant un espace presque privatisé, dédié à une soirée entre soi.

Dans quelques semaines, ils seront étudiants et un nouveau chapitre s’ouvrira pour eux, mais cela ils auront le temps d’y penser ultérieurement. Pour le moment, en ce mardi soir l’heure était à la fête dans ce joyeux bazar improvisé où quelques passants plus âgés s’amusaient à se remémorer leurs propres soirées de bacheliers, à les écouter, ils l’avaient apparemment eux aussi à leur époque bien fêté.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !