• CDNT
  • CDNT

Le renouveau de la bière passe aussi par la Micro Brasserie de Tours

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Nous l’écrivions il y a quelques mois, la bière connaît un renouveau avec l’essor notamment du mouvement Craft Beer en France. Un phénomène lié à l’augmentation du nombre de brasseries en France et à la culture de nombre de nouveaux brasseurs qui souhaitent dépoussiérer l’image de cette boisson. La Touraine n’échappe pas au phénomène avec au cours de l’année 2016, la naissance de trois micro-brasseries issues de ce mouvement Craft Beer. La dernière en date, la MBT (Micro Brasserie de Tours).

Avant d’aller plus loin, un petit rappel sur le mouvement Craft Beer :

Qu’est-ce qui différencie une bière artisanale d’une craft ? Si le terme « craft » traduit littéralement, signifie bien artisanal, c’est l’état d’esprit qu’il y a autour qui différencie cette tendance comprend-on dans nos recherches.

Lié à l’essor des micros-brasseries, la tendance « Craft » est assez adepte du DIY (Do it Yourself). Avec une envie de donner ses lettres de noblesse à la bière en travaillant sur l’ensemble du produit : des matières premières à la réalisation de la bière, en passant par le packaging et le design, jusqu’à la distribution via des « Beers Shops », la mouvance « Craft » s’inscrit dans l’ère du temps, celle d’un produit cool, branché en jouant sur les usages des générations Y et suivantes.

« Il y a beaucoup de similitudes entre le brassage et la cuisine »

img_2363Brice Lamblin créateur de la Micro Brasserie de Tours

Dernière née de ces nouvelles brasseries tourangelles, la MBT pour Micro Brasserie de Tours. Une marque lancée le mois dernier par son créateur, Brice Lamblin, ancien cuisinier qui a découvert le mouvement Craft Beer il y a 6 ans, lors de voyages en Australie et en Nouvelle-Zélande. «  Je travaillais dans un restaurant où il y avait plus de 300 références et on faisait des accords mets-bières. On était briefé et formé puis ont brassait les bières. J’ai été piqué par le virus du brassage à ce moment-là, quand j’ai vu toutes les possibilités qu’il y avait »

De retour en France, Brice continue de travailler dans la restauration, monte le bar-restaurant La Réserve, rue Colbert, avec des amis, puis décide de se lancer dans l’aventure de la brasserie. Une aventure née au printemps 2016 avec la campagne de financement « Make in Loire Valley », au cours de laquelle il réussit à récolter plus de 6000 euros. Une opération arrivée un peu tôt dans le montage du projet reconnaît-il, mais qui a lui a permis de se rendre-compte de l’intérêt autour : « cela m’a stimulé et motivé parce que j’ai vu que cela pouvait intéresser du monde ». Six mois plus tard, en ce mois de décembre 2016, le projet de Brice aboutit avec le lancement de la « Golden Ale », sa première recette. Une bière produite à 1000 litres et que Brice a été brasser à La Débauche, une grande brasserie à Angoulême, en attendant que ses propres locaux soient opérationnels.

Ce cuisinier d’origine, trouve beaucoup de similitudes entre le brassage et la cuisine. « Créer une bière c’est comme créer une recette de cuisine » nous dit-il, « on teste des mélanges, on jauge les quantités… ». Pour arriver à la Golden Ale, Brice a ainsi testé plus de 40 recettes avant d’arrêter son choix sur cette blonde gourmande au corps léger et se rapprochant de la blanche puisque contenant du malt de blé. « Pour cette première bière, je voulais quelque-chose d’assez consensuel, qui puisse plaire à tout le monde et pouvant se boire à n’importe quel moment de l’année ».

Bientôt une houblonnière en bords de Loire ?

img_2367

Une première recette qui en appelle d’autres, Brice ayant de nombreuses envies d’expérimentation : « L’une des caractéristiques du mouvement Craft beer, c’est l’audace des brasseurs avec l’envie et la recherche constante de nouvelles saveurs. Moi j’ai envie de m’éclater dans l’élaboration des recettes. Ce que j’aime c’est que tu peux vraiment créer une identité forte à chaque produit que tu fais ». Parmi les envies du brasseur : « des bières plus complexes, plus expérimentales, plus puissantes mais aussi moins alcoolisées. Je voudrais par exemple créer une bière à 2 ou 3 degrés mais avec des goûts puissants ». Les possibilités sont infinies nous explique ainsi notre interlocuteur qui envisage également de proposer des bières spécifiques et personnalisées pour les restaurants, en phase avec les menus proposés, ou encore de proposer des ateliers brasseries pour des groupes dans ses futurs locaux.

Installé à La Riche, Brice aménage en effet actuellement des locaux qui lui permettront de brasser sur place. En plein cœur de la zone maraîchère, il souhaite également planter une houblonnière, afin de concocter une bière 100% locale. « C’est un défi parce qu’il faut trouver le houblon qui s’adapte bien à la terre tourangelle ». Dans ses locaux larichois, qu’il espère opérationnels en février, il pense produire 20 000 litres la première année, puis se fixe un objectif de 25 000 litres par an par la suite.

Un autre aspect du mouvement Craft Beer est également l’entente entre brasseurs. Le soir de l’inauguration de la « Golden Ale », les créateurs de la CTB (Compagnie Tourangelle de Bière) sont d’ailleurs passés goûter et féliciter leur « concurrent ». Avec la CTB et La Ptite Maiz, la MBT est ainsi la troisième micro-brasserie tourangelle s’inspirant du mouvement Craft Beer, à se lancer en quelques mois. Et Brice de commenter : « Nous n’avons pas les mêmes stratégies et ne faisons pas les mêmes bières, il n’y a donc pas de concurrence. D’ailleurs je pense qu’il faut que l’on travaille ensemble si on veut développer le mouvement. Je serai ravi de pouvoir les accueillir quand mes locaux seront prêts pour faire des collaborations. C’est une suite logique dans le mouvement Craft Beer ».

Avant cela, Brice va se concentrer à faire connaître sa « Golden Ale ». Cette bière est disponible dans différents lieux comme Le Caméléon, Les Pierres Fondues, le Tourangeau, Le Court-Circuit. Elle est également en vente en bouteilles, au Coin à bières, à La Cave sur la Place ou chez 22/Vins.

Un degré en plus :

> La page Facebook de MBT

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !