L'actualité Tourangelle à la bonne température
Société

« La Cave sur la Place » : petit paradis pour amateurs de vins bio et naturels

Le vin bio séduit de plus en plus d’adeptes, en Touraine comme ailleurs. Depuis plusieurs années, la tendance augmente significativement si bien qu’aujourd’hui dans le Val de Loire, le bio représente environ 15% des vignobles. Une tendance qui augmente et qui suit une demande des consommateurs de plus en plus nombreux à découvrir les vins bio.  

IMG_9335

Plus qu’un phénomène de mode, le bio devient une habitude de consommation, c’est en tout cas l’avis de Nicolas Chevillon (voir notre article de mardi), qui a ouvert « La cave sur la place », une des rares boutiques à Tours spécialisée dans les vins bio et naturels. Ce dernier présente aujourd’hui dans sa boutique 500 à 600 références par an, avec environ 300 simultanées dans sa boutique : « Je privilégie les circuits-courts, tous mes vins viennent directement des producteurs » explique-t-il. Pourtant si le bio a le vent en poupe, Nicolas Chevillon reconnaît que des aprioris persistent : « Cela vient du fait que les premiers à avoir mis le label AB sur les bouteilles, c’était la grande distribution et que pendant longtemps bio n’était pas forcément synonyme de bon ».

IMG_9332

« Aller plus loin que le vin bio »

A écouter Nicolas Chevillon, le problème de beaucoup de labels repose également sur le fait qu’ils garantissent seulement une matière première bio. Ainsi un « vin labélisé « AB » garantit que le raisin est bio mais pas qu’à la vinification il n’y ait pas eu d’ajout de tout un tas de choses (ndlr : depuis 2012, la législation européenne en tient compte, mais avec un cahier des charges souple). Moi je pense qu’il faut aller plus loin que cela ».

Et plus loin que le bio, c’est le vin nature, que Nicolas Chevillon propose en majorité : « vin nature cela signifie que le processus de vinification est fait naturellement. Cela repose donc sur un raisin sain et une interdiction d’ajouter tout artifice œnologique ou autre produit qui lisse le vin. On utilise uniquement les levures indigènes produites par la vigne directement ».

IMG_9328

« Le bon vin dans les bonnes mains au bon moment ».

Pour Nicolas Chevillon, ces vins naturels sont des vins qui « emmènent beaucoup plus loin. Ils expriment réellement la parcelle, combinée au savoir-faire et à l’énergie qu’y a mis l’artisan vigneron, ils sont authentiques et ne trichent pas ». Pour notre interlocuteur ces vins sont « tout sauf consensuels, mon job est de mettre les bonnes bouteilles dans les bonnes mains, au bon moment ».

Dans sa petite boutique de la place Velpeau, Nicolas Chevillon cherche ainsi à développer une véritable relation de confiance avec ses clients : « le one-shot ne m’intéresse pas, j’essaye de connaître le goût de mes clients pour leur proposer le mieux et faire en sorte qu’ils aient envie de revenir ». Pour celui qui se définit comme « un passeur de vin », c’est ainsi à la fois l’aspect éthique mais aussi celui gustatif qui doivent permettent aux vins bio et naturels de conquérir de plus en plus d’amateurs.

IMG_9326

 Un degré en plus :

> La Cave sur la place, 134, rue de La Fuye, place Velpeau. Page Facebook