• CDNT
  • CDNT

D-Clics : un nouveau modèle de financement pour les associations.

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Quelle association n’a jamais connu d’épineux questionnements sur les financements de tel ou tel projet ? Face aux baisses des subventions et financements publics, ce constat est même de plus en plus fréquent, obligeant le tissu associatif à de rugueuses gymnastiques cérébrales pour équilibrer des budgets souvent précaires. C’est pour répondre à cette problématique que Stéphanie Piot a eu l’idée de lancer D-Clics, première plateforme de crowdsponsoring en France. Un projet dont le but est simple : permettre de financer des projets associatifs par des entreprises locales grâce aux simples clics des internautes.

unnamed

Le Crowdsponsoring c’est quoi ?

S’inspirant du crowdfunding ou financement participatif, en vogue ces dernières années, et qui consiste à mobiliser une communauté pour réussir à financer un projet, via des contributions monétaires en échange de contreparties, Stéphanie Piot a créé le concept de Crowdsponsoring qu’elle lance à travers la plateforme D-Clics.

Si le principe reste de mobiliser une communauté pour financer un projet, la grande différence est qu’ici, l’internaute n’est pas sollicité pour faire un don, mais simplement pour faire un clic de soutien au projet. Ces clics permettent alors de débloquer pour l’association soutenue, des fonds provenant d’entreprises partenaires. Ainsi le pari fait par D-Clics est de réussir à financer des projets associatifs par des entreprises grâce aux simples clics des internautes.

Comment ça marche ?

Une association souhaitant financer un projet s’inscrit sur D-Clics (gratuit pour le moment sur la version Beta, 18 euros par an à terme sur la version définitive), mobilise le premier cercle de sa communauté (les clicœurs). Une fois cette étape passée, elle chiffre ses besoins pour le projet à financer puis est mise en relations avec différentes entreprises avec lesquelles elle peut potentiellement « matcher » et parmi lesquelles elle en choisit une comme partenaire du projet.

L’association lance alors par la suite sa campagne de financement en mobilisant ses clicœurs pour la partager au maximum. A chaque « j’aime » sur la page du projet, l’association récoltera alors 2 euros et à chaque partage, 3 euros. Des sommes débloquées du fonds alloué au projet par l’entreprise partenaire.

Pour cette dernière, le soutien à projets est l’occasion de promouvoir sa marque via les campagnes de communication faites par l’association pendant la campagne de financement de son projet.

Si à l’issue de la campagne, la somme demandée n’est pas atteinte, l’association peut soit retirer le montant récolté ou redémarrer une nouvelle campagne pour atteindre 100% de son objectif.

Une démarche voulue comme vertueuse

Stéphanie Piot l’affirme, le but de D-Clics est de jouer la carte de la proximité et de créer des dynamiques de territoire, de connecter les acteurs entre eux afin de créer un modèle de financement vertueux axé sur l’échange et la co-construction. Pour les associations, c’est l’occasion de « renforcer les liens avec leur communauté, mais aussi de s’ouvrir à de nouveau partenaires », raconte-t-elle, pour les entreprises, « c’est un moyen de communiquer sur leur marque, de renforcer leur notoriété sur un territoire en finançant des associations et projets en phase avec leur image ».

Une version Beta lancée avant un lancement national prévu en juin

Depuis début janvier, 7 associations beta-testeuses ont pu s’inscrire et tester la plateforme (Blues Notes, Les Hommes Verts, La Ressourcerie La Charpentière…). Une première étape pour tester le site, avant la présentation officielle qui a eu lieu vendredi dernier au sein de la Pépinière du Sanitas à Tours. Face à une salle pleine d’associations curieuses et intéressées, Stéphanie Piot a fait une démonstration et a lancé officiellement la version Beta, testée dans un premier temps en région Centre-Val de Loire avant une sortie nationale de la version finale prévue en juin prochain.

Un degré en plus :

> Pour plus d’informations, rendez-vous sur D-clics.com

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !