Politique

Une présidence consensuelle pour le nouveau Conseil départemental

Aujourd’hui, le Conseil départemental a tenu sa première session suite aux résultats des élections départementales du 29 mars dernier. Les trente-huit conseillers se sont réunis pour élire celui qui va prendre les destinées de la collectivité. Jean-Yves Couteau (UDI) vient de s’installer comme président du Conseil départemental d’Indre-et-Loire. Retour sur cette matinée

bIMG_2303
Difficile pour le public de trouver une place. La plupart ont été réservées pour des personnalités et la presse. Jean Savoy, Gérard Gernot, Henri Zamarlik, l’ancien sénateur Leclerc, … Tout le parterre institutionnel est là. Serge Babary a fait le déplacement pour assister à l’intronisation de ses adjoints. Jean Delaneau, ancien président est là aussi. Debout à côté d’une porte, Sophie Auconie, ancienne député européenne, a répondu présente.

bIMG_2293

Les conseillers départementaux sous les flashs des photographes

9h40. La cloche sonne, synonyme du début de la première session du nouveau Conseil départemental. « C’est Pâques » crie Jean-Gérard Paumier, conseiller départemental de St-Pierre-des-Corps. La doyenne de 71 ans, Jocelyne Cochin (UMP), prend la parole. Elle préside pendant quelques minutes la toute nouvelle assemblée et fait l’appel comme dans une salle de classe. « Je déclare ouverte la session de ce jour ». La présidente éphémère appelle à ses côtés le plus jeune conseiller : Rémi Leveau, du canton d’Amboise. On procède au vote. La candidature de Jean-Yves Couteau à la présidence est présentée au micro par Jean-Gérard Paumier qui, un temps, voulait briguer la place. L’urne transparente fait le tour des conseillers départementaux. Chacun y dépose un papier blanc plié en deux où figure le nom du président qu’ils ont choisi. En attendant le dépouillement, un brouhaha se fait entendre dans la salle. La présidente se saisit des bulletins que lui donne au fur et à mesure Rémi Leveau. « Jean-Yves Couteau, Jean-Yves Couteau,…. », ce nom se répètera trente fois. La salle se lève ainsi que tous les conseillers pour applaudir le tout nouveau président du Conseil départemental. La doyenne déclare « Monsieur Jean- Yves Couteau est élu président du Conseil départemental ».

bIMG_2466

 Jean-Yves Couteau

« Je crois à la fidélité politique et je n’aime pas la trahison »

10h05. Le tout nouveau président UDI prend la parole. « Pour cette présidence, je garderai toujours ma bonne humeur et je resterai toujours comme ça ! ». Ce sont les premiers mots de Jean-Yves Couteau. « Je crois à la fidélité politique et je n’aime pas la trahison. Je demeure moi- même dans ma ville et mon canton. Aujourd’hui je pense à ma mère, mon épouse et à ma fille, excusez-moi, je suis ému… Ma fille est née le jour où j’ai commencé mon premier mandat ici ». « Notre travail doit se fonder sur l’union ! ». La réalité politique du discours prend le pas. JY Couteau prend un ton grave :  « Nous devons rendre lisible nos actions. Nous défendrons le service public dans le monde rural ». « Nous donnerons un nouveau cap pour la Touraine ».  Un discours de vingt minutes  où il sera question d’économie, de tourisme et du travail ensemble et le président Couteau de conclure en citant Saint-Augustin : « Savoir ce que l’on veut et vouloir ce que l’on fait ».

bIMG_2423

Martine Chaigneau, leader de l’opposition du Conseil départemental

Martine Chaigneau, élue PS du canton de Langeais prend la parole « Nous ne serons pas une opposition dogmatique et stérile. Nous nous connaissons depuis longtemps avec Jean-Yves Couteau et nous nous estimons et respectons ». Elle poursuit et précise « qu’elle n’ignore pas les contraintes financières qui touchent les départements. Nous serons attentifs aux valeurs de solidarité ». Comme le veut la loi, le président décide d’une heure de pause avant que soit désignée la commission permanente et les vice-présidences.

Dans les couloirs et coursives de l’assemblée, les groupes se forment. On discute, on prend un café, on parle avec la presse. Certaines personnalités sont là. Roger Mahoudeau, conseiller régional et ancien président de la CCI, Frédéric Augis, maire de Joué-lès-Tours et Cédric De Oliveira, maire de Fondettes.

La majorité gardera le nom « Nouveau Cap pour la Touraine »

11h25. Les conseillers reprennent leur place. Le temps est venu de désigner les 11 vice-présidences qui entoureront le travail du président fraîchement élu. Parmi elles, deux réservées à Xavier Dateu, conseiller départemental de Tours 1 (Tours Nord) et Céline Ballesteros de Tours 4 (Tours Ouest). C’est à 31 voix contre 7 qu’est élu la liste des 11 vice-présidences. La 1ère vice-présidence est donnée à Jean-Gérard Paumier. Il sera en charge des finances et de l’administration générale. Alexandre Chas (canton de Ballan-Miré) prend le portefeuille du Tourisme et de la Recherche. Céline Ballesteros est dédiée à la culture et aux sports. Xavier Dateu, quant à lui, sera en charge de la vie associative. La majorité gardera le nom « Nouveau Cap pour la Touraine » et elle désigne Vincent Louault du canton de Bléré comme porte-parole. Il sera par ailleurs en charge de la délégation insertion et RSA.

bIMG_2508

Le Conseil départemental dans son ensemble

Aujourd’hui dans la toute nouvelle assemblée départementale régnait une ambiance consensuelle qui sent bon la Touraine et sa bienséance. De nouveaux élus qui auront pour mission d’accompagner le Conseil départemental vers un futur incertain quant au devenir de cette collectivité coincée entre l’Agglo et les communautés de communes toujours plus fortes. La toute nouvelle présidence UDI de Jean-Yves Couteau aura à cœur certainement de ménager les susceptibilités des « villes » et des « champs ». Mais avec en ligne de mire de faire des économies pour une collectivité toujours exsangue et aux dotations de l’Etat en baisse. Les prochains mois seront déterminants et marqueront les premiers pas du président Couteau.


> Un degré en plus : Les 11 vice-présidences : 

bIMG_2447

1er vice-présidence : Jean-Gérard Paumier (finances, administration générale)
2e vice-présidence : Nadège Arnault (affaires sociales)
3e vice-présidence : Pierre Louault (environnement, politique agricole)
4e vice-présidence : Isabelle Raimond-Pavero (numérique, communication)
5e vie-présidence : Alexandre Chas (économie, tourisme, recherche)
6e vice-présidence : Céline Ballesteros (culture, sports)
7e vice-présidence : Judicaël Osmond (collèges, politique éducative, jeunesse)
8e vice-présidence : Pascale Devallée (habitat)
9e vice-présidence : Xavieu Dateu (vie associative)
10e vice-présidence : Jocelyne Cochin (bâtiments)
11e vice-présidence : Patrick Michaud (infrastructures, transport)

Crédits photos : Mathieu Giua pour 37°

Print Friendly, PDF & Email