Politique

Partisans et opposants de Serge Babary s’affrontent à distance

Hier, il y avait foule devant la porte de la salle du conseil municipal (lire également notre article sur le conseil municipal). Cent personnes à la moyenne d’âge dépassant les soixante printemps ont pris d’assaut les places réservées au public. Il faut dire que le week-end qui a précédé le conseil municipal, un adjoint au Maire a envoyé aux militants de la droite tourangelle un appel à venir massivement. « Nous craignons une participation de certains mouvements opposants décidés à perturber le bon déroulement de cette séance » écrit l’élu.

  IMG_5983

Dehors, différents collectifs et syndicats avaient appelé à se réunir sur le parvis de l’Hôtel de Ville pour « dénoncer la politique sociale de la majorité ». Ils étaient une centaine à avoir répondu à cet appel avec de nombreux griefs envers le maire de Tours. Avec une petite mise en scène autour de la symbolique de Saint-Martin et du partage que la mairie promeut depuis plusieurs mois en vue des festivités autour du 1700e anniversaire de l’apôtre des Gaules en 2016, les manifestants ont ainsi dénoncé plusieurs décisions municipales : la baisse des subventions au CCAS, l’arrêt des subventions à l’association Chrétiens Migrants, la fin de la gratuité dans les cantines scolaires, ou encore la fermeture (temporaire) du centre social des Fontaines…

IMG_5984

Les élus Nadia Hamoudi (PS), Josette Blanchet (PCF) et Emmanuel Denis (EELV) étaient également descendus quelques instants du conseil municipal pour apporter leur soutien avant de retourner dans l’arène politique de la salle du conseil.

Arnaud Roy et Mathieu Giua

Print Friendly, PDF & Email