Législatives : les réactions en Touraine

Facebook
Twitter
Email

Ce dimanche, on votait pour le 2e tour des Législatives en Indre-et-Loire. Le département envoie 4 députés pro-Macron à l’Assemblée Nationale et un député écologiste de l’alliance NUPES (celui de Tours). Comment les élus, leurs soutiens, leurs adversaires ou les politiques réagissent à ces résultats ? La réponse ci-dessous…

Charles Fournier (EELV-NUPES, candidat élu sur la 1ere circonscription à Tours) :

« Il y avait plein de facteurs positifs pour que cette victoire soit possible, la première c’est l’union, qui a envoyé un message fort aux citoyens, la deuxième, c’est le terreau de la ville où les écologistes pèsent avec un maire EELV, la troisième c’est la dynamique de la campagne avec une énergie qui nous a portés et la quatrième est peut-être liée à mon expérience et mon parcours notamment au Conseil Régional.

Au niveau national, j’espérais plus mais le mode de scrutin est difficile. Il faut faire évoluer nos institutions à commencer par la proportionnelle qui a été proposée de nombreuses fois sans être mise en place. La composition de l’Assemblée Nationale est diverse et cela peut renforcer le poids du Parlement cependant. »

Sabine Thillaye (candidate Ensemble, réélue sur la 5e circonscription au Nord-Ouest du département) :

« C’était une élection un peu particulière avec des communes ayant voté majoritairement Rassemblement National alors que je ne pense pas que ce soit dans ces territoires où il y a plus de problèmes, mais il y a un ressenti qui est parfois difficile à expliquer. Beaucoup de dispositifs ont été mis en place mais ils ne sont peut-être pas assez connus. Je crois qu’il y a un besoin chez les électeurs d’être représentés, notamment avec la proportionnelle, c’est un échec que nous avons eu. Aujourd’hui les électeurs ont choisi leur propre proportionnelle. Je pense que cette nouvelle Assemblée Nationale peut aider à apprendre à travailler au consensus et cela peut être positif si on arrive à sortir des postures. »

Daniel Labaronne (candidat Ensemble réélu sur la 2e circonscription autour d’Amboise) :

« Je crois que ce résultat témoigne d’une reconnaissance et d’une confiance envers le travail que j’ai pu effectuer à l’Assemblée Nationale mais aussi sur le terrain, en proximité aux côtés des élus locaux, des entreprises, des associations et des citoyens. »

Philippe Chalumeau (Ensemble, battu sur la 1ere circonscription à Tours) :

« C’est une déception, il y a eu beaucoup d’éléments contre moi. Je ressens une forme d’injustice. L’alternance fait partie de la vie politique en démocratie, surtout quand plusieurs forces savent s’allier.Les mois qui viendront nous diront si cette union était bien de pure circonstance électorale, et quelle partition jouer notre nouveau député. Pour ce qui me concerne (…) je mesure combien nos décisions courageuses ont pu être incomprises et impopulaires. Je vais reprendre mes activités de médecin à plein temps. Et je continuerai à m’engager, sous des formes que je ne manquerai pas de vous faire connaître en temps voulu. »

Marie Quinton (suppléante de Charles Fournier à Tours) :

« C’est un message d’espoir avec un député présent qui pourra travailler main dans la main avec la ville de Tours. »

Emmanuel Denis, (maire EELV de Tours) :

« Sur les dossiers nationaux on aura besoin de l’appui de Charles Fournier qui pourra porter la parole des Tourangelles et Tourangeaux sur des sujets comme l’hôpital ou l’étoile ferroviaire. Cette élection est un signal positif pour nous, c’est un vrai encouragement pour amplifier la politique que nous mettons en place depuis 2 ans. »

Jean-Gérard Paumier (président LR du Conseil Départemental d’Indre-et-Loire) :

« A contre-courant de la tendance nationale, la Touraine a élu ce soir 4 députés (2 hommes, 2 femmes) sur 5 en soutien à l’action du Président de la République. En dépit de la montée des scores de la NUPES et du RN, la Touraine confirme qu’elle reste une terre de pondération, d’équilibre et de mesure. »

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !