• Tours Métropole
  • CDNT
  • Tours Métropole
  • CDNT

Premiers préparatifs pour la 20e édition des Années Joué

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Les Années Joué, le festival d’arts de rue jocondien reviendra du 02 au 04 juin. Cet événement qui fête en 2017 sa vingtième édition, est devenu un temps fort reconnu à travers la France pour la qualité des artistes et des spectacles proposés. Une édition qui comme les précédentes sera un habile mélange de différentes formes d’arts de rue, allant des plus petites au grands spectacles d’envergure. Parmi les premiers noms annoncés : Generik Vapeur (théâtre de rue), Karnavires (théâtre de rue et pyrotechnie), Xarxa théâtre (théâtre de rue) et les Commandos Percu (pyrotechnie et musique).

Le spectacle des Commandos Percu devrait constituer un des grands temps forts de cette 20e édition. La compagnie déjà passée plusieurs fois par le passé par le festival jocondien, revient cette année avec une adaptation de son spectacle : «  Danbor Talka / Le choc des tambours ». Un spectacle qu’elle propose conjointement avec la compagnie basque espagnole Deabru Beltzak, une autre habituée des grands événements festifs, musicaux et pyrotechniques. « Cela évoque un affrontement symbolique,  le choc des cultures, la nécessité de se parler, un chant commun inventé. Un spectacle chaleureux, porteur de rencontre et de partage » explique Raymond Gabriel, metteur en scène des Commandos Percus.

YouTube video

Ce partage il s’exprimera avec le public le 03 juin prochain sur la place Nelson Mandela, mais il s’exprime également dès aujourd’hui. En effet, pour cette représentation jocondienne, le « Choc des tambours » est adapté avec l’intégration d’une vingtaine de jeunes jocondiens en son sein. «  On modifie des éléments de la mise en scène en essayant d’adapter le spectacle aux talents des jeunes que l’on intègre. A l’inverse on leur apprend certaine techniques artistiques comme le maniement d’éléments pyrotechniques » explique Raymond Gabriel.

Depuis l’an passé, les organisateurs des Années Joué ont souhaité en effet intégré la population aux spectacles et créations artistiques proposées. Ainsi, on se souvient l’an passé de la sublime déambulation proposée par la compagnie KmpleX Kapharnaüm qui avait intégré de nombreux Jocondiens (vidéo ci-dessous) ou encore la signalétique du festival créée par des jeunes de la commune. Une volonté réaffirmée donc pour cette 20e édition, à travers notamment ce « Choc des cultures ».

YouTube video

Un spectacle qui s’annonce grandiose et sur lequel la vingtaine de jeunes volontaires associés a déjà commencé à travaillé. Le week-end dernier, s’est tenu en effet le premier atelier autour de cette création. Sous l’égide de Stéphane et Raymond des Commandos Percu, mais aussi de Serge Tur, médiateur culturel à la ville de Joué-lès-Tours et une des chevilles ouvrières des Années Joué, les jeunes volontaires ont participé à trois jours de préparation. « L’objectif de ce premier atelier est d’intégrer les volontaires au spectacle. Nous avons une vingtaine des jeunes, des danseurs venus de la MJC, des membres de l’association Gravité Zéro, spécialisée dans le parcours urbain ou encore des jongleurs de Pass’moi L’cirk qui vont être intégrés à la mise en scène » explique ainsi Serge Tur.

IMG_3777

Au gymnase de la Rabière, les jeunes jocondiens découvrent ainsi les rythmes des percussions dictés par Stéphane des Commandos Percu et apprennent les premiers éléments de la chorégraphie… A l’extérieur les membres des Gravité Zéro font les repérages des lieux qui leur serviront de terrain de jeu en juin prochain. Gravité Zéro, association pratiquant le parKour (nom officiel de la discipline), c’est à dire le déplacement d’un point A à un point B le plus efficacement possible, en franchissant les obstacles éventuels, aura la charge de jouer les rôles des traceurs, des acrobates suiveurs du spectacle. Un véritable challenge à écouter Charles, un des traceurs en question : « c’est un challenge parce qu’il y a un moment de parKour mais aussi une scénographie et une chorégraphie liées au spectacle  et ça nous y sommes moins habitués ».

Pas le temps de s’ennuyer donc en ce premier week-end d’atelier où tous découvrent et prennent conscience de l’ampleur du travail à accomplir. Un premier atelier qui sera suivi d’un deuxième en avril avant une répétition la semaine précédent le grand soir. Trois jours intenses mais qui satisfont Raymond Gabriel : «  Je trouve que le contexte jocondien est favorable à ce genre de projets. On se rend compte que le tissu associatif est fourni et que les jeunes volontaires sont très motivés ». Un point important pour le directeur artistique des Commandos Percu qui adapte régulièrement ses spectacles en intégrant des volontaires. « C’est important parce que nous dès le lendemain du spectacle nous repartons chez nous. Eux restent sur le territoire et deviennent en quelque-sorte la mémoire de l’événement. L’organisation des Années Joué a bien compris cet enjeu ».

Pour notre interlocuteur, tout est avant tout « une affaire d’énergie collective à créer ». Au vu de la motivation et de l’application aperçue au gymnase de la Rabière lors de notre passage, de ce côté là tout semblait en tout cas bien engagé.

IMG_3718

IMG_3756

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !