Culture

Culture au collège : une sixième au septième ciel

Recette détonnante : prenez une classe de sixième de Vouvray et leurs professeurs inspirés, incorporez des musiciens de renommée internationale, des étudiants en musique/musicologie formés au CFMI, un écrivain, une comédienne et un metteur en scène professionnels. Mélangez dans différents ateliers et laissez mijoter pendant une trentaine d’heures. La partie émergée de l’iceberg sera visible le vendredi 17 avril 2015 à Tours, mais l’essentiel restera ailleurs : dans l’intimité bousculée de ces enfants plongés sans ménagement dans une expérience artistique intense. On a bu le café avec Joan Herrero, violoniste et altiste du célèbre ensemble Philidor, responsable du projet.

DSC_1901

Il y a quelques semaines, nous présentions le nouveau dispositif novateur initié par le Conseil départemental qui consiste à terme à faire intervenir dans les collèges d’Indre-et-Loire chaque année de manière systématique des artistes de haut niveau et des étudiants ayant choisi l’Unité d’Enseignement d’Ouverture très précisément intitulée «Création musicale en collège et médiation».

Coup d’essai, coup de maître(s) !

Joan Herrero a essuyé les plâtres en proposant un projet pluridisciplinaire ambitieux, plaçant ainsi dès le lancement de ce nouveau dispositif la barre assez haut pour les futurs responsables de ces «créations pédagogiques». «On m’a proposé de participer, j’ai eu trois jours pour rédiger un projet. J’ai tout de suite eu des exigences particulières comme par exemple le mélange des disciplines et la création d’un spectacle de qualité, joué dans un lieu valorisant.»

C’est donc une production à des kilomètres du sempiternel (et souvent imbuvable) spectacle de fin d’année qui sera présentée aux parents – et aux curieux – dans l’une des plus belles salles de spectacles de l’agglo – la salle Thélème de l’Université François Rabelais. «Ce n’est pas un spectacle de collégiens, c’est un spectacle de qualité professionnelle avec des collégiens», précise le musicien qui a imposé que la production impliquant une trentaine d’élèves de sixième du collège Sainte-Thérèse de Vouvray ne soit surtout pas cantonné à l’anonymat d’une représentation dans la salle polyvalente du coin.

   DSC_1875

Le concept du «bain artistique»

«L’idée n’est évidemment pas d’enseigner le violon, ni même de donner envie d’apprendre le violon à trente collégiens. C’est plutôt de passer par un contact direct avec un instrument, maîtrisé à un haut niveau, pour sensibiliser les enfants au sens large. Pour rendre la musique parlante, pour montrer qu’elle dit des choses très concrètes, qu’elle peut inspirer des images et des sensations à n’importe qui,» explique Joan Herrero.

CSC_1942

Des thèmes ont ainsi été retenus – la tempête, la guerre et les oiseaux – et les premières heures de contact entre les musiciens et les élèves ont consisté à tout simplement prendre le temps d’écouter non seulement la musique, mais aussi et surtout ce qu’elle a à «dire». «On a choisi des morceaux de différentes époques, sans dire aux enfants ce que c’était. Ils ont dû choisir certains morceaux par groupes, selon leurs envies, leurs attirances. Nous leur avons aussi proposé des «virgules» musicales pour ponctuer les récits, il sont pioché dedans de bon cœur, comme dans une boîte de légo. Une fois ce choix fait, ils ont eu deux jours pour écrire cinq contes avec l’écrivain Geneviève Hervier» raconte le coordinateur du projet.

Un projet à l’écoute de l’enfant

DSC_1888

Pas besoin d’être jusqu’au cou dans la médiation culturelle pour comprendre qu’un enfant de dix ans ne doit surtout pas être étouffé sous la technique, ni trop impressionné par la virtuosité de ces «passeurs» de passage. «Offrir à des néophytes un haut niveau dans les trois domaines en jeu, c’est leur assurer un désir de transmission total de la part d’adultes qui vivent leur discipline pleinement au quotidien. Mais dans l’approche didactique de la création et de la préparation de ce spectacle, c’est la personnalisation et l’écoute des ressentis de chaque élève recevant cette musique et gérant ce travail de production littéraire et scénique, qui ont joué un rôle fondamental», affirment de concert Joan Herrero et sa partenaire Mira Glodeanu, musicienne intervenante, émerveillée par la capacité d’expression qui est apparue d’un seul coup chez certains enfants.

On l’aura compris : même si des enfants de 10 ans issus d’un milieu rural constituent un public captif, produire un spectacle de qualité et faire passer quelque chose de fort en une trentaine d’heures de travail (ce qui, dans la perception du temps, est assez peu pour un adulte, mais énorme pour un jeune de cet âge) n’est jamais gagné d’avance et le respect minutieux et attentif de la sensibilité de chacun reste sans aucun doute la première qualité nécessaire à tout intervenant artistique en milieu scolaire.

Savoir c’est bien ; savoir pourquoi on doit savoir, c’est mieux

«Notre idée a été de partir de l’instrument comme base de la musique, de montrer aux enfants le travail qui doit être fourni en amont d’une création artistique, de leur prouver en toute simplicité que la musique n’est pas quelque chose d’abstrait, d’inaccessible, le tout sans les assommer d’informations : nous avons fait très attention à ça. La connaissance n’est pas au cœur du projet, d’où notamment l’anonymat des extraits musicaux utilisés. C’est le processus de création qui domine ici, via l’écoute de soi et la prise de conscience de petites choses comme les mots qui peuvent surgir à la simple écoute d’une mélodie», explique le violoniste.

Une expérience humaine unique avec la musique, les mots et leurs sonorités comme matière première malléable à merci et démystifiée, qui sur scène restera éphémère ce vendredi 17 avril, mais qui devrait marquer durablement les esprits de ces chanceux participants et contribuer à leur construction et leur accès à la culture et à une certaine sensibilité artistique.

Crédits photos : Laurent Geneix pour 37°


Un degré en plus

> Les infos pratiques de la soirée du vendredi 17 avril 2015 à 20h Thélème (entrée gratuite)

Print Friendly, PDF & Email