• CDNT
  • CDNT

« Cela nous a paru normal d’aider Radio Béton » (Jaco d’Odezenne)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Le festival “Aucard is not dead” se tient ce week-end à l’île Aucard. En quelques semaines, l’équipe de Béton a réussi à réunir une programmation riche, chose qui n’était pas forcément aisée entre les tournées déjà calées, la période estivale… Pourtant de nombreux groupes ont répondu présents à l’appel : de Chill Bump à Odezenne en passant par ASM, Mars Red Sky ou encore de nombreux groupes locaux. Un symbole de l’attachement des artistes au festival de Radio Béton et plus largement à tout ce que représente encore aujourd’hui la radio tourangelle.

Têtes d’affiche du festival de soutien “Aucard de Tours is not dead”, les Odezenne n’ont pas hésité une seconde pour répondre positivement à la demande de Béton Production de venir y jouer ce week-end. Malgré un agenda bien rempli en raison d’une tournée débutée à l’automne 2015 et qui s’achèvera en novembre 2016, pour Jaco, un des deux chanteurs du groupe, il était tout naturel de faire un détour par l’île Aucard : “Quand on a vu la demande on était dans le camion en tournée, ça nous a pris que quelques minutes pour accepter. Cela nous a paru normal d’aider Radio Béton parce qu’ils ont toujours passé nos disques, qu’ils nous ont fait jouer à Aucard quand on n’était pas connu. Quand tu es un groupe qui débute et que tu vois que des mecs à plusieurs centaines de kilomètres de chez toi sont prêts à te faire confiance, cela fait chaud au cœur. On n’a pas la mémoire courte et c’est normal d’aider à notre tour des gens qui nous ont aidé par le passé”.

Une simplicité dans les propos qui traduit assez bien l’attitude généreuse à laquelle le groupe bordelais nous a habitué. Une générosité que l’on retrouvera sur scène samedi soir où l’énergie déployée devrait une nouvelle fois enthousiasmer le public présent à l’instar de ce qu’on a pu voir au Temps Machine en début d’année.

IMG_7709Jaco d’Odezenne

Les propos de Jaco témoignent également de l’importance que peuvent avoir Radio Béton et son festival annuel aujourd’hui. Des propos dont on trouve l’écho également auprès des groupes tourangeaux qui seront de la partie ce week-end. Pour le rappeur Nivek, ancien de la maison Béton, il était également naturel d’être présent : “Parce que c’est Béton mais aussi parce que c’est important ce genre d’évènements à Tours”. Initialement programmé lors de la maudite édition 2016 d’Aucard, Nivek sera donc présent à ce mini-Aucard. “Je leur avais dit lors de l’annulation de juin que nous étions partants pour jouer si il y avait un concert de soutien” explique-t-il. Pour l’occasion, en plus de DJ Phantom habituellement présent avec lui, Nivek sera accompagné d’un second DJ, Juxebox, qui a en partie réalisé les instrus de ses disques : “il est au cœur de la conception de ma musique, il y a un truc très naturel entre nous deux”.

Autre groupe qui aurait du se produire en juin dernier à Aucard, les Sapiens Sapiens. Le duo électro formé par Gwendal et Doudou sera également présent à cette séance de rattrapage afin de soutenir Béton. Après s’être faits plus rares cette dernière année dans l’agglo tourangelle « afin de ne pas trop lasser le public”, les Sapiens Sapiens qui ont connu un beau succès avec leur dernier EP, reviennent donc enflammer l’île Aucard vendredi à minuit. Une présence là-aussi que l’on nous explique comme naturelle : “On ne peut pas abandonner un projet pareil” résume ainsi Gwendal.

DSC_2896Romain de LVOE

Même son de cloche du côté des rockeurs de LVOE qui ont proposé eux-mêmes leurs services en cas de besoin. Pour Romain, le chanteur du groupe : “Aucard cela signifie beaucoup pour des Tourangeaux comme nous. Je me souviens de mes premières fois au festival quand j’étais encore au lycée. C’est une institution et c’est normal que l’on soit là pour eux”. Après des prestations remarquées et saluées au Temps Machine (en première partie d’Odezenne) ou plus récemment à Terres du Son, c’est pour Aucard et Béton que les rockeurs tourangeaux, distilleront leur dose d’amour.

Des témoignages que l’on aurait pu multiplier par le nombre d’artistes et de groupes qui ont accepté de venir soutenir Aucard et Béton ce week-end. Des propos qui symbolisent à eux seuls la place particulière de cette institution dans les musiques actuelles et de l’image qu’elle dégage. Reste dorénavant au public de se déplacer en nombre pour soutenir à son tour chaleureusement Aucard de Tours et tous ceux qui permettent à cet évènement de se tenir depuis de nombreuses années.

Pour tout savoir sur Aucard is not dead :

Aucard is not dead et sera de retour à l’île Aucard cet été

Aucard is not dead : la programmation dévoilée

Un degré en plus :

Ouverture des portes : Vendredi 18h-01h / Samedi 16h-01h / Dimanche 13h-21h
Tarifs : 10€ la soirée en prévente / 15€ sur place // 16€ le pass en prévente / 20€ sur place // dimanche GRATUIT

Réservations sur le site du festival

Crédit photo : Aucard en 1988 sur l’île Aucard (c) Radio Béton

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !