Culture

#37×18, la Touraine au Printemps de Bourges, jour 3

Puisqu’une partie de la population tourangelle s’exporte quelques jours en terre berrichonne, on s’est dit qu’on allait se transformer en grands reporters et nous voici hors de nos contrées, accueillis par le soleil (et le froid piquant du climat pré-montagnard du Berry), en quête d’expats temporaires, de frites maison et, accessoirement, de musique Made in Touraine (mais aussi d’ailleurs : on n’est pas des chiens).

Ce qu’on retient du vendredi 21 avril 2017, en mots et en images.

  1. Vendredi 21 avril. Et le troisième jour, Dieu créa… le kebab au veau de lait ! En l’occurrence Dieu s’appelle Hugo Desnoyer, boucher parisien de 45 ans qui a tout compris à la viande et qui a réalisé l’un de mes vieux rêve : un kebab gastronomique. A 9,50 euros certes, mais comme disait mon arrière grand-mère : mieux vaut manger moins et manger mieux. Pour accompagner la viande fondante et cuite à la perfection, une sauce verte au piment, compote de tomate verte et oignon rouge et une petite sauce blanche au raifort ajoutée sur la viande avant le pliage du pain maison bio. On a aussi mangé du Farmers sur ce festival bien sûr, ils restent au top tant côté frites que burgers – parmi les trois meilleurs sur Tours sans aucun doute – mais bon Desnoyer cette année écrase la concurrence.

DSC_7271

  1. Après les fameux Beataucue vus en tournée il y a quelques années, la palme du nom de groupe jeu de mots à la con de cette édition 2017 revient à M.A. Beat. La rumeur court qu’ils ne l’auraient pas fait exprès. Hé, ho, à d’autres hein ! Du coup, autant jouer le jeu jusqu’au bout : voici une photo de M.A. Beat accrochée dans un arbre. Ah ah ah.

DSC_7270

  1. Bon 15h, il serait peut-être de temps d’aller voir un concert entre deux repas et deux cafés (et surtout des heures de tri de photos et d’écriture harassantes, contrairement à d’autres pros qui viennent ici pour «retrouver des potes», suivez mon regard…). On jette notre dévolu sur Ariel Ariel – programmés dans Les Inouïs – les nouveaux petits protégés d’Anne-Cécile Canon, une ancienne du Chato’do de Blois (2012-2015) en qui notre confiance est totale puisqu’elle s’est précédemment occupée de la promo de Minou. Ariel Ariel propose une pop à la fois fraîche et chaleureuse, pétillante de bonheur, avec des textes souvent surprenants, véhiculant une poésie gracieuse. Un quartet atypique et éminemment sympathique sur lequel les programmateurs tourangeaux feraient bien de se pencher (on dit ça, on dit rien, hein).

DSC_7199

  1. Bon bah vous allez finir par croire qu’on est obsédés, mais c’est pas de notre faute : il semble que cette année, ce soit le concours de celui qui a la plus grosse… affiche. Après Enzo pour Aucard de Tours hier, voici venu le tour de Jean Ludo et son festival Faut qu’ça Bourges qui se passe à Bourges, le bougre, et pas à Tours. Comme il a le sens de l’humour, il a choisi les mêmes dates que Terres du Son et l’American Tours Festival. Bon on est à deux heures de Tours, mais quand même : avec son beau line-up avec notamment Chevalien et le Scratchophone Orchestra, on a presque envie de quitter Candé pour le Berry…

DSC_7223

  1. Malgré le temps exceptionnel, nous voilà enfermés pendant 1h30 dans le noir avec Vincent Delerm. On l’a bien voulu vous nous direz, mais après lui avoir tourné le dos pendant quelques années nous avions envie de le retrouver pour voir. Avec une mise en scène jouant avec des projections et des écritures sur un grand écran, Vincent Delerm sort du simple récital au Steinway (dans lequel il excellait notamment lors de sa tournée de 2004 à la sortie de son 2e album) et son duo avec un multi-instrumentiste fonctionne à merveille. Moqué depuis des lustres pour son côté «musique à faire pleurer les bobos», Delerm ne s’en laisse pas compter et manie l’auto-dérision avec brio, poussant le bouchon jusqu’à projeter derrière lui des listes d’idées à combiner pour écrire son texte. A croire qu’il a lu, auditionné et synthétisé toutes ses critiques négatives depuis 15 ans ! Un humour très présent et salvateur car le reste du temps, il distille son poison nostalgique sans modération. Le souci avec Delerm c’est que quasiment toute son œuvre repose sur un rappel permanent que le temps te file entre les doigts, que tout t’échappe (à commencer par ta petite existence fragile) et que c’était quand même un peu mieux «avant», même si ce dernier point n’est toujours que subtilement suggéré. Une heure et demie de délicieuse torture donc, sur des compositions au piano d’une abyssale tristesse, à faire passer Schumann pour la Compagnie Créole. Respect.

DSC_7346

DSC_7348

  1. Petite incursion reposante dans le Off au Nez du Vin, petit lieu magique à moins de 10 minutes à pied du Palais d’Auron. Elefent s’y sont produits deux fois aujourd’hui : une pour le goûter, l’autre pour l’apéro. Un public familial, calme et bon enfant. Intermède salvateur et bande-son idéale pour un autre Printemps.

DSC_7280

  1. Bon on vous passe les détails de la Happy Friday, sorte de marathon de l’electro dans lequel on a juste réussi à voir quatre groupes : un décevant Broken Back qui fait pourtant mouiller pas mal de culottes (désolé, on recommence, mais c’est vrai vu les bruits de couloir dans l’espace pro et les premiers rangs du W !), un (trop ?) impeccable Wax Tailor, un très bon Talisco et surtout un immense Fakear qui a livré l’un des meilleurs sets electro qu’on ait jamais entendus/vus.

DSC_7419

DSC_7344

  DSC_7573

  1. Un petit tour par l’espace pro pour écouter un peu l’émission de Didier Varrod en direct sur France Inter, avec notamment Vincent Dedienne, Vincent Delerm et Albin de la Simone, puis balade à La Prairie pour l’after, histoire de se détendre avant d’aller se coucher, sas de décompression avec du bon son et du bon whisky où furète l’équipe toujours guillerette de Radio Campus Tours. Derniers couchés, premiers levés : ils sont forts ces Tourangeaux !

DSC_7477

 DSC_7484

 DSC_7304

Un degré en plus

> Retrouvez également nos mini-interviews de Tourangeaux croisés sur place :

[fbvideo link= »https://www.facebook.com/37degresmag/videos/1932763586955071/ » width= »560″ height= »370″ onlyvideo= »1″]
Print Friendly, PDF & Email