• CDNT
  • CDNT

Tours : L’urbanisme, un marqueur important de la politique municipale.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Lors du dernier conseil municipal de Tours, l’adjointe à l’urbanisme, Cathy Savourey a présenté le « référentiel » que la majorité municipale souhaite mettre en place pour encadrer les opérations d’urbanisme à Tours. Ce document, attendu depuis plusieurs mois par les professionnels, fixe les orientations voulues sur les opérations d’urbanisme qui seront faites à l’avenir sur le territoire de la commune.

Ce document, sorte de charte et de plan de conduite à tenir, c’était un engagement de campagne de la part d’Emmanuel Denis et des élus composant sa majorité. Objectif : faire correspondre les projets futurs avec leur vision de la ville. Alors que refaire un PLU (plan local d’urbanisme) demanderai beaucoup de temps, en procédant de la sorte, les élus entendent ainsi rapidement imprimer leur marque. « Il y aura quelques modifications au PLU en attendant le passage au PLU Métropolitain prévu à partir de 2022 » a expliqué l’adjointe à l’urbanisme qui défend une vision de la ville reposant sur 5 axes forts : La ville des courts-chemins, c’est-à-dire penser proximité avant tout, une ville respirante « pour favoriser le bien-être des habitants », une ville de l’élégance et de l’harmonie en s’appuyant sur la valorisation de l’environnement dans les projets architecturaux, une ville de l’action climatique et enfin une ville habitée, c’est-à-dire faire en sorte que quelque-soit les revenus, il soit possible de trouver un logement à Tours.

5 axes sur lesquels va reposer ce référentiel qui devra être pris en compte par les promoteurs si ces derniers veulent se voir accepter leurs permis de construire. Par ailleurs, l’élue a indiqué vouloir intégrer à chaque opération importante les habitants à la démarche.

Une démarche et un document jugés contraignants par l’opposition. Céline Delagarde du groupe Les Progressistes a ainsi fait part de sa crainte de voir « des refus de permis de construire de façon arbitraires » qui peuvent décourager les professionnels de l’immobilier. Pour Pierre Commandeur, également membre du groupe Les Progressistes : « Les promoteurs nous disent qu’ils ne veulent plus faire de projet à Tours. Vous voulez rajouter des contraintes (plus de balcons, plus d’espaces communs…) en faisant des logements plus accessibles, ça va être compliqué. Il faudra faire un choix ».

Un scepticisme partagé également par l’autre groupe d’opposition « Tours Nous Rassemble » dont les membres s’inquiétaient également de l’arrêt ou la remise à plat de plusieurs projets qu’ils avaient engagé quand ils dirigeaient la ville.

Tout ceci n’est pas anodin car l’urbanisme constitue un pouvoir important des majorités municipales et du maire, ce dernier délivrant au final les permis de construire, en phase avec les documents en vigueur.  Que ce soit pour les particuliers, mais aussi pour les grands projets impactants, dont certains ont déjà été modifiés par la majorité d’Emmanuel Denis.

L’occasion de faire le point justement sur les grandes opérations d’urbanisme en cours ou à venir à Tours, à travers cette infographie :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !