Tours : la social-écologie confirme son implantation

Facebook
Twitter
Email

Un an après les élections municipales, la social-écologie, c’est-à-dire, l’union de la gauche allant des insoumis aux socialistes en passant par les écologistes, confirme son implantation à Tours lors du premier tour des élections départementales en plaçant ses 4 binômes « La Touraine en Commun » en tête des votes.

En 2015, un an après les élections municipales remportées par la droite, les élections départementales confirmaient le basculement politique de la ville de Tours, avec trois cantons sur quatre remportés par la droite locale et plus particulièrement des adjoints de la ville de Tours : Olivier Lebreton et Barbara Darnet-Malaquin sur Tours Sud, Cécile Chevillard et Xavier Dateu sur Tours-Nord et Céline Ballesteros (avec Thomas Gelfi) sur Tours-Ouest.  

Un scénario qui tend à se répéter aujourd’hui mais avec la gauche. En effet, un an après avoir remporté les élections municipales, la gauche, tendance union écologiste-insoumise et socialiste, réussit à placer les 4 binômes soutenus par la majorité municipale en tête des élections départementales.

Dans ces binômes on retrouve comme un effet miroir à 2015, plusieurs adjoints de Tours : Iman Manzari sur Tours-Sud (Tours 3), Bertrand Renaud sur Tours-Nord (Tours 1) et Franck Gagnaire sur Tours-Ouest (Tours 4). On a déjà posé la question du non-cumul, prôné par la gauche l’an dernier dans un article précédent, au-delà de cette question, ces candidatures revêtaient également un risque avec la possibilité de voir la légitimité de la majorité municipale s’effritait en cas de défaite de ces adjoints.

Pour l’heure, c’est plutôt l’inverse qui se produit et les résultats de dimanche soir se montrent encourageants, laissant même espérer à la gauche de réussir le grand chelem. Tatiana Cordier-Royer et Bertrand Renaud arrivent en tête sur leur canton avec 26% des suffrages exprimés, Franck Gagnaire et Sabrina Hamadi arrivent à quasiment 35% sur Tours-Ouest et Iman Manzari et Mélanie Bresson totalisent 43% des suffrages devant le binôme sortant Olivier Lebreton et Barbara Darnet-Malaquin.

Sur Tours-Est, canton d’ordinaire favorable au vote écologiste, François Lafourcade et Ursula Vogt , binôme de « La Touraine en Commun » obtiennent également 31% des voix, soit plus de 6 points devant le binôme de droite qualifié au 2nd tour.

Ce lundi le maire de Tours, Emmanuel Denis, ne cachait pas sa satisfaction à la lecture de ces résultats. Doivent-ils être analysés comme un satisfecit de l’électorat tourangeau (enfin les 30% qui se sont déplacés aux urnes) envers la politique menée depuis un an ? « Ce ne sont pas les mêmes élections » commentait le maire, tout en analysant malgré tout : « Il y aurait eu un rejet massif, on n’aurait pu s’interroger mais là ce n’est pas le cas ».

Tours porte la gauche aux Régionales également

Certes, comparaison n’est pas raison, mais en regardant les scores des élections régionales qui se déroulaient également dimanche dernier, ces derniers confirment l’impression qui la ville centre du département n’est pas en soi un bastion de la social-écologie, elle en est devenue un terrain favorable. Au premier tour des Régionales, la liste de François Bonneau a obtenu en effet 25,86% et celle du candidat EELV Charles Fournier , arrivée en 2e position, plus de 21%, soit quasiment le double de son score régional.

Reste désormais à confirmer au 2ème tour, où certains cantons s’annoncent serrés comme celui de Tours-Sud…

 

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !