Départementales : La droite en tête, mais la gauche reprend des couleurs

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Avec plus de 70% d’abstention, le premier tour des élections départementales (et celui des régionales), n’a pas passionné les électeurs. Le chiffre peut inquiéter, d’autant plus que l’abstention se fait de plus en plus haute élection après élection. Néanmoins, ce premier tour a livré son lot d’enseignements en ce qui concerne les Départementales et si la droite paraît en mesure de conserver le département, la gauche reprend un peu des couleurs, 6 ans après avoir été réduite à peau de chagrin à l’assemblée départementale…

La droite s’appuie sur ses sortants

On l’avait dit pendant la campagne, la majorité de droite du département, dirigée par Jean-Gérard Paumier avait de fortes chances de conserver la collectivité à l’issue de ce scrutin. Pour y arriver, elle s’était appuyée sur de nombreux conseillers sortants se représentant de nouveau.

Ces derniers ont plutôt bien passé ce premier tour. C’est le cas notamment à Bléré où le duo Jocelyne Cochin et Vincent Louault obtiennent plus de 75% des voix dans une élection où ils n’avaient que le Rassemblement National face à eux. Il faudra néanmoins passer par un 2nd tour, puisqu’ils n’obtiennent pas 25% des inscrits.  

A Chinon, la conseillère sortante et sénatrice Isabelle Raymond-Pavero (en binôme avec Franck Chartier) est également en ballotage très favorable après son score de 47,81% au premier tour, soit 12 points devant le binôme de gauche (Louise Gachot et Maxime Nizou).

Même tendance à Joué-lès-Tours puisque Valérie Turot et Judicaël Osmond recueillent 49,29% des voix tandis que le binôme d’union de la gauche « La Touraine en Commun » composé de Nadia Bureau et Karim Chettab arrive à 28%.

Le président sortant, Jean-Gérard Paumier associé à l’élue de Saint-Pierre-des-Corps Eloïse Drapeau, peut se montrer confiant à sa réélection avec un score de 51,03% au premier tour, bien aidé il est vrai par une abstention encore plus forte qu’ailleurs sur la commune de Saint-Pierre-des-Corps. Face à ce binôme, Hicham Khabbich & Élisabeth Maugars obtiennent 38% des voix ce dimanche et espèrent amplifier leur score dimanche prochain.

La gauche en tête dans 8 cantons

Si la droite parait en mesure de conserver le département, la lecture de ce 1er tour laisse néanmoins voir un rééquilibrage des grands courants politiques. En effet, alors qu’en 2015 la droite avait remporté 15 cantons sur 19, elle n’arrive en tête que dans 11 cantons aujourd’hui, tandis que la gauche place 9 binômes en pôle position pour le deuxième tour.

La gauche arrive notamment en tête sur les cantons qu’elle avait remporté en 2015 (sauf Tours Est, voir plus bas) dont Langeais avec Martine Chaigneau et Jean-Marie Carles, Montlouis avec le binôme Agnès Monmarché-Voisine & Laurent Thieux et Amboise avec le conseiller sortant Rémi Leveau et sa colistière Anne Truet qui devance que de 105 voix le binôme de droite Marie Arnoult et Jocelyn Garçonnet.

Ailleurs, à Ballan-Miré, Wilfried Schwartz et Solène Marchant emporte ce premier tour avec 58,71% des voix et sont bien placés pour faire basculer le canton à gauche dimanche prochain.

Tours la gauche en tête partout

Et puis il y a Tours. Un an après les Municipales, ces élections départementales avaient valeur de test pour l’union de la gauche insoumise-socialiste-écologiste de la ville. En envoyant plusieurs adjoints se présenter sous la bannière « La Touraine en Commun » et en s’impliquant fortement dans la campagne, la majorité d’Emmanuel Denis, jouait gros en effet. Au final les 4 binômes « La Touraine en Commun » arrivent en tête, de quoi conforter la position de la gauche sociale-écologiste dans la ville-centre du département.

Dans le détail, sur le canton de Tours-Nord (N°1), Tatiana Cordier-Royer et Bertrand Renaud sont à 26%, avec 5 points d’avance sur la conseillère sortante Cécile Chevillard, alliée avec l’ancien adjoint au maire Brice Droineau (350 voix d’écart).  Pour Tours-Est (canton N°2), le binôme d’élus sortants classé à gauche se retrouve 3e à 19%. Dominique Lemoine et Florence Zulian sont nettement devancés par les candidats soutenus par le maire de Tours : François Lafourcade et Ursula Vogt (31%), quand la droite de Chloé Bouley et Julien Héreau frôle les 24% et se qualifie pour le 2nd tour.  

Sur Tours-Ouest (canton N°4), Franck Gagnaire et Sabrina Hamadi arrivent à quasiment 35% et affronteront au deuxième tour le binôme LREM (Loïc Guilpain et Céline Oudry) crédités de près de 20% des voix, devant le binôme sortant composé de Céline Ballesteros et Thomas Gelfi et donc éliminé dès le 1er tour avec 17% des voix.

Enfin à Tours-3, « La Touraine en Commun » et son duo composé d’Iman Manzari et Mélanie Bresson totalisent 43% des suffrages devant le binôme sortant Olivier Lebreton et Barbara Darnet-Malaquin qui dépasse 40% et se retrouve malgré tout plutôt en bonne position pour conserver leurs sièges dans un canton où le Rassemblement National a totalisé 15% des voix.

Reste que les projections de ce dimanche sont forcément faussées par l’abstention qui monte à 70% sur le département pour ce premier tour. Pour tous les candidats encore en lice, ce sont désormais les électeurs qui ont déserté les isoloirs qu’il faut convaincre.

Relire également notre live de la soirée électorale ici

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu