A la uneSociété

Profiter de l’été pour (re)découvrir Azay-le-Rideau

Qui dit été, dit vacances mais aussi envies de dépaysements… Pour autant pas besoin de partir à l’autre bout du monde. Près de chez nous, la Touraine regorge également de destinations agréables. Des lieux qu’on ne voit plus parce que trop près de notre nez mais qui font pourtant la réputation de la région. Alors pourquoi ne pas profiter des beaux jours pour découvrir ou redécouvrir notre chère Touraine et ses territoires ? Partons aujourd’hui sur les bords de la vallée de l’Indre à Azay-le-Rideau.

 

La première chose qui vient à l’esprit quand on évoque Azay-le-Rideau c’est forcément son château, ce joyau posé sur l’Indre qui fascine depuis des siècles. Monument national, ce dernier a bénéficié d’une restauration importante ces dernières années et affiche aujourd’hui une blancheur insolente qui se reflète dans l’Indre. Une carte postale traditionnelle de la Touraine dont on ne se lasse pas.

IMG_2631

Longtemps Azay et le château se sont tournés le dos, chacun vivant de son côté. Pourtant, il serait dommage de réduire Azay à son château. Le centre de la petite commune de 3000 habitants mérite qu’on s’y attarde également. Ses quelques ruelles et rues piétonnes et pavées permettent de prolonger le plaisir entre architecture classique et petites boutiques artisanales. Vous y trouverez également une boutique sur les vins de l’appellation Touraine-Azay ou encore de quoi vous restaurer. Attention néanmoins, petit point négatif, beaucoup de restaurants ne sont malheureusement que des attrape-touristes bas de gamme. Heureusement certains cherchent à tirer vers le haut à l’instar de La Crédence, situé à l’entrée du château.

Lire sur Info Tours Notre Miam sur la Crédence.

IMG_2624

Une fois bien repus, faisons quelques pas pour rejoindre les rives de l’Indre. La petite rivière qui a donné la moitié de son nom au département est certes beaucoup plus modeste que sa grande soeur la Loire, mais offre une balade ombragée agréable avec vue sur le château mais aussi sur le joli moulin ridellois. Son côté naturel et sauvage enchante également et si jamais vous avez soif vous pourrez toujours vous désaltérer à la paillote de la plage installée sur les bords de l’Indre.

IMG_2666
IMG_2654

Dans cette vallée de l’Indre qui jadis fit le bonheur de Balzac ou plus récemment de Calder, l’art n’est jamais loin. En ce moment, c’est Dali qui est à l’honneur. Les fanions aux couleurs de l’extravagant artiste espagnol s’affichent en ville et mènent vers la salle des Halles reconvertie en lieu d’exposition l’an passé pour accueillir celle sur les Shadoks. Elle accueille jusqu’en novembre, un autre projet d’envergure : Dali vu par Descharnes, le photographe qui a séjourné à Azay et qui fut confident de l’artiste puis son ayant droit. Vous y trouverez une centaine de photographies de l’artiste prises entre les années 50 et 70 ainsi que des estampes du maître. Une expo d’envergure et suffisamment rare pour s’y arrêter.

Voir notre article à ce sujet.

IMG_2638
IMG_2674

Toujours question art, Azay est décidément « the place to be » en cet été 2018. En effet, en plus de Dali, la commune ridelloise accueille également le Suisse Stellest qui depuis 1992 a créé le mouvement de l’art à énergie renouvelable. 7 sculptures en acier qui ne sont pas sans rappeler les Stabiles de Calder, sont installées Place de la République. Des sculptures qui pour certaines sont agrémentées de panneaux solaires illuminant leur coeur, à l’instar du Starman. Un clin d’oeil de l’artiste pour rappeler que la nature est le carburant de l’être humain… ce qu’il a tendance à oublier selon Stellest.

Une exposition pas installée par hasard sur la place de la République. Avec l’ouverture du nouveau parking à l’emplacement de l’ancien stade des Sabots, cette place, aujourd’hui un vaste parking, est appelée à être réaménagée en quelque-chose de plus vert et de plus valorisant pour la commune.

IMG_2694
IMG_2692
IMG_2688

Nous vous conseillons également de sortir du centre historique en direction de Langeais pour découvrir un autre joyau posé sur l’Indre : le château de l’Islette. Ce dernier ouvert au public depuis 8 ans connaît un succès grandissant avec pas moins de 36 500 visiteurs l’an passé. Un château habité à l’année par les propriétaires et qui les beaux jours venus dévoile son charme avec son parc de 15 hectares ouvert au public. De quoi assurément se sentir dépayser et repartir encore plus amoureux de la Touraine.

Lire notre article sur l’Islette sur Info Tours.

Print Friendly, PDF & Email