A la uneCulture

Plein de beaux noms à l’affiche d’Aucard de Tours 2019

Comme tous les ans, c’est non sans une certaine excitation que nous avons attendus le dévoilement des premiers noms qui seront à l’affiche de la 34e édition du festival Aucard de Tours.

Branchés sur le 93.6, les oreilles collées au transistor (oui on assume notre côté vintage, pour ne pas dire vieux),  nous avons donc fébrilement attendus entre deux crépitements, que la douce voix (oui oui c’est vrai) d’Enzo Petillault, le programmateur d’Aucard, nous livre enfin les noms de son chapeau. On a même eu une petite frayeur en voyant le thème de cette année : « On nous cache tout, on nous dit rien » et finalement non, on s’est vite rassurés en se disant qu’à Béton ils sont sympas (à défaut d’être un peu complotistes apparemment cette année) et donc qu’ils ne pouvaient garder cette première partie de programmation pour eux. Bien leur en a pris, parce que nous, elle nous plaît bien et on a déjà posé nos soirées du 05 au 09 juin prochains.

Découvrez les 18 premiers noms à l’affiche de la 34e édition d’Aucard de Tours, avec une présentation d’Enzo Petillault :

La Ruda

« Un groupe qui a une vraie histoire avec la radio et le festival, notamment par Cédric Grouhan qui est manager du groupe, ancien président de Radio Béton et régisseur général bénévole du festival. Et La Ruda adore la radio et le festival. Ils se reforment pour peu de dates et pour eux venir à Aucard tombait sous le sens. Je pense que ça va être un très bon moment du festival pour les vieux « Bétonneux » qui viennent depuis des années. »

Ondubground x Chill Bump

« Deux groupes tourangeaux que l’on suit depuis longtemps. Leur projet commun était un truc spécial qui ne devait pas tourner en dehors du Télérama Dub Festival en 2018. Finalement ils le refont juste pour nous et ça nous vraiment plaisir, en plus ils inviteront Crenoka spécialement pour ce concert. « 

Jazzy Baz

« Un rappeur français qui a sorti un deuxième album « Nuit » qu’on a beaucoup aimé à Béton. Il fait partie de cette nouvelle scène rap qui s’inspire de la pop française avec des textes très bien écrits et des prods dans l’air du temps, accessibles et déstructurés ».

Bagarre

« Un groupe déjà passé au Temps Machine. Sur disque je n’adhère pas à tous les morceaux mais je les ai vus à Dour l’été dernier et sur scène ils m’ont mis une claque. Ils peuvent switcher d’instruments entre eux, ce qui est bluffant et ils ont une énergie et un charisme sur scène impressionnants ».

Cadillac

« Cadillac de Stupeflip. Il vient de Saint-Pierre-des Corps, il connaît bien Béton, il avait participé à la création « Tramway to Hell » pour l’inauguration du tramway avec nous. Il vient de commencer sa tournée. Ceux qui adorent Stupeflip ne seront pas déçus. »

Kiddy Smile

« On le fait revenir puisque l’an dernier trois heures avant son concert il s’était blessé au genou. C’était vu dès le départ qu’il devait revenir et entre temps les choses ont bien évolué pour lui et il a explosé ».

Francky Goes to Pointe à Pitre

« On les a jamais fait jouer sur la Gloriette, puisqu’il devaient venir l’année de l’annulation. Cela va être dansant ».

Péroké

« Un groupe que l’on aime beaucoup. Ils avaient fait leur tout premier concert sous le petit chapiteau de DJ Kéké il y a deux ans, c’était aux prémices du groupe. Ils ont énormément évolué, sont sortis du territoire. Cela marche super bien pour eux. Ça va être un bon moment en fin de soirée. »

Grande

« Un duo tourangeau qui se développe bien avec des sons originaux. C’est un groupe dont on a pas mal parlé à la radio l’année dernière. Ils ont joué également aux Apérocks. Ils ont fait une résidence à Oésia depuis pour bosser leur live et ça a l’air vraiment cool. « 

Pongo

« Un groupe que j’aime beaucoup en ce moment. Elle est passée aux Transmusicales et a fait beaucoup parler d’elle. Une chanteuse portugaise originaire d’Angola et qui chante en dialecte angolais. Elle a des musiciens qui ramènent un côté kuduro, pop et électro avec des morceaux très calmes et beaux et des tubes très dance-floor à côté. »

La Jungle

« L’un de mes coups de coeur scéniques. C’est un duo belge qui fait du Math-Rock complètement épileptique et très rapide. Ca risque d’être un peu la même claque qu’It It Anita l’an passé ».

Nova Twins

« Un groupe que je défends beaucoup. Un peu dans la veine d’Ecca Vandal l’an passé, en plus rock et punk mais avec une basse ronde. J’ai de très bons retours de leurs lives. Ca devrait être une très bonne surprise de l’année ».

Touts

« Un groupe irlandais. Un revival punk qui nous ramène un peu aux Clashs. Une belle découverte rock ».

Héléna Hauff

« J’avais déjà essayé de la faire venir. C’est une productrice et Djette techno venant d’Hambourg. Dans un milieu qui a explosé et avec lequel il est parfois devenu compliqué de travailler, elle est restée simple tout en faisant grandir sa musique avec un son très sombre et des accents indus, post-punk, new-wave ».

Agent Side Grinder

« Ils font une musique assez post-punk mais avec un côté très dance-floor. Ils viennent spécialement de Suède pour le festival. »

Belako

« Une découverte radiophonique. Ils viennent d’Espagne, ont trois disques à leur actif avec des tubes rock-électro et des titres plus noise. Ils savent aussi faire des balades. C’est un peu un pari parce que je ne les ai pas vus sur scène. »

Dub Sheperds Sound System

« Il auront le dub corner du samedi après-midi. On annoncera leur invité à la prochaine session. »

La Vache qui rock

« Des habitués qui viendront mettre l’ambiance sous le chapiteau pour le concert jeune public »

Billetterie en ligne pour Aucard 2019 ici : http://billetterie.radiobeton.com/

Print Friendly, PDF & Email