• CDNT
  • CDNT

[Permission de sortie] Nature et architecture à Sainte-Radegonde : Ma balade de confinement, épisode 2

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Jusqu’au 1er décembre minimum nous voici contraints de rester dans un rayon d’1km autour de la maison quand on veut s’aérer. En plus la balade ne doit pas dépasser 1h. Très restrictif ? Evidemment. Mais ne peut-on pas en profiter pour découvrir à fond un secteur que l’on ne connait peut-être pas aussi bien que ce qu’on prétend ? A l’occasion du reconfinement automnal anti-Covid, la rédaction de 37 degrés fait l’expérience. Second épisode du côté du côté de Sainte-Radegonde à Tours-Nord.  

1h, 1km. L’idée de cette chronique étant de respecter scrupuleusement l’autorisation dérogatoire de promenade brève autour du domicile, on commence donc ce reportage particulier par rechercher les limites de la zone autorisée. Pour cela, rien de plus simple, plusieurs outils en ligne existent pour délimiter le rayon. L’occasion de se rendre compte dans mon cas, que deux choix principaux s’offre à moi : partir vers le sud de Sainte-Radegonde, le vieux-bourg, les bords de Loire, le parc. Principal avantage, cela permet de prendre en photo le côté bucolique de mon quartier. Principal bémol, on tombe un peu dans l’image carte postale qui aussi jolie soit-elle (on vous en avait livré un exemple lors d’un précédent portfolio à retrouver ici), semble un peu facile, sans refléter finalement l’envie que l’on a d’aller chercher le quotidien de nos quartiers.

On choisit la deuxième option. Direction donc les hauts de Sainte-Radegonde et la partie plus contemporaine de ce territoire rattaché à la ville de Tours en 1964.

Relire : Quand Tours fusionnait avec Saint-Symphorien et Sainte-Radegonde


Tours-Nord a longtemps été composé essentiellement de terres agricoles, vierges d’urbanisation. Quelques parcelles subsistent encore, ainsi que des hangars, témoins d’une époque pas si lointaine et qui offre toujours à Tours-Nord un côté campagne dans la ville.

Balade 12 nov 20
Balade 12 nov 20

Sur notre chemin on croise quelques passants en balade comme nous. Un peu plus loin, les cris des enfants alors en récréation dans la cour de l’école Camus-Mauroy résonnent dans le voisinage.

Balade 12 nov 20
Balade 12 nov 20

En parlant de voisinage, un message en guise de rappel, apparemment nécessaire…


Tours-Nord est un territoire attirant et les chantiers immobiliers n’y sont pas rares. Une urbanisation qui s’est intensifiée ces 15 dernières années, avec l’émergence de bâtiments aux formes contemporaines, cubiques, celles-là même qui ont fait polémique ces dernières années, suite aux critiques de l’ancien maire Serge Babary sur ces formes architecturales.

Balade 12 nov 20
Balade 12 nov 20

Le cubisme à toute épreuve. Un signe des temps à n’en pas douter qui constituera certainement à l’avenir un symbole de l’architecture de ce début de siècle, comme les Grands Ensembles sur la période des années 60-70.

Balade 12 nov 20

La croissance de Sainte-Radegonde s’était faite préalablement plutôt de forme pavillonnaire.

Balade 12 nov 20
Balade 12 nov 20

Entre architecture et nature, Tours-Nord poursuit aujourd’hui sa mutation…

Balade 12 nov 20
Balade 12 nov 20

Stade de la Chambrerie, limite de notre km de rayon autorisé. Stade qui fera l’objet prochainement de rénovations pour le développement du rugby et la candidature de Tours comme base arrière d’une équipe nationale lors de la coupe du monde de Rugby 2023 organisée en France.


La boucle est bouclée. Me voici de retour près de mon domicile. L’occasion de réaliser des dernières photos surplombant les toits des maisons présentes en contrebas, la vallée de la Loire et l’autre rive avec les immeubles de Rochepinard ou des Fontaines en fond…

Balade 12 nov 20
Balade 12 nov 20

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !