A la uneChroniques

[On aurait pu vous en parler] la polémique sur le sapin de Noël de la place Jean Jaurès

Nos boîtes mail débordent ! Chaque semaine nous recevons des dizaines d’invitations pour relayer des événements forcément incontournables. Certains reviennent carrément tous les ans, au risque pour nous d’écrire quasiment la même chose d’une fois sur l’autre. En plus de ça, il faut bien dormir. Cette année, c’est décidé : nous ne pourrons pas être partout ! Et tant pis si cela crée des frustrations. Cela dit, nous avons trouvé LA solution : relater une fois par semaine des actualités tourangelles sans bouger du bureau, avec une petite dose de mauvaise foi.

Vendredi dernier, l’adjointe de la ville de Tours, Betsabée Haas dévoilait pour la première fois sur Info Tours le plan de décoration de la nouvelle municipalité pour les fêtes de Noël. En résumé, la majorité d’Emmanuel Denis veut installer des sapins dans 10 places de la ville et prévoit des changements place Jean Jaurès en modifiant le décorum : Exit le grand sapin de Noël, place à une multitude de sapins plus petits et d’autres décorations annexes.

Il n’en fallait pas plus pour l’opposition de droite, essentiellement issue de la précédente majorité de Christophe Bouchet pour y voir une atteinte aux traditions françaises. Dans la journée même, les messages dénonçant un péril sont venus fleurir les réseaux sociaux de la part de plusieurs membres de la droite tourangelle (Olivier Lebreton, Cécile Chevillard, Marion Cabanne…) qui y voient avec un peu de raccourci facile les prémices d’un diktat doctrinaire des écologistes contribuant à une attaque de la période de Noël… Comme un mot d’ordre le hashtag #nousvoulonsnotresapin est même lancé tout comme une pétition en faveur du grand conifère…  Sur fond de traditionalisme, le grand chiffon rouge est donc une nouvelle fois agité pour montrer le radicalisme supposé des nouveaux élus tourangeaux. On a même vu des messages s’inquiétant en guise d’exemple à ce radicalisme de la non-présence de crèches dans les lieux publics comme la Mairie (spoiler : il n’y en avait pas non plus les années précédentes).

Bon tout ça, c’est un peu oublié que les décorations de Noël perdureront, différemment et dans toute la ville, que des sapins il y aura et que la ville sera illuminée comme chaque année. Bref, la polémique sur le grand sapin de la place Jean Jaurès, on aurait pu vous en parler, mais on s’est dit qu’il y avait certainement des sujets et des débats politiques qui méritaient plus d’importance en ce moment… Vivement le prochain conseil municipal.

Print Friendly, PDF & Email