Consensus relatif sur la ligne B du Tram

Facebook
Twitter
Email

Une semaine après avoir été adopté en conférence des maires, le principe de nouvelles études pour un passage de la ligne B du tramway via le boulevard Jean Royer, abandonnant de facto un éventuel passage par le boulevard Béranger, a été validé ce lundi soir par l’ensemble du Conseil Métropolitain, non sans questionnements de la part de plusieurs élus…

On pourra regretter que l’intégralité du débat n’ait pas été public. En amont du Conseil Métropolitain du lundi 27 juin, dont la première délibération concernait pourtant l’adoption de nouvelles études pour un passage de la ligne B du tramway via le boulevard Jean Royer, les 87 élus de Tours Métropole se sont réunis pendant près de deux heures en commission générale, à huis-clos donc, sur ce même sujet.

Une fois la séance publique débutée, le débat a donc été écourté. On en retiendra tout de même que le sujet reste soumis à de nombreux questionnements à commencer par l’insertion du tramway sur le boulevard Royer, solution qui avait été rejetée en 2018 en raison de ses nombreuses contraintes.

Le choix par défaut du boulevard Royer…

Marion Cabanne, puis Christophe Bouchet ont notamment tour à tour exprimé leur scepticisme, l’une rappelant que lors de la concertation préalable de 2018, c’est le boulevard Béranger qui avait été (légèrement) majoritaire dans les avis et demandant même s’il fallait par revoir le tout et étudier un passage via le boulevard Tonnelé, tandis que le second exprimait son souhait d’élargir les nouvelles études plus loin qu’au simple boulevard Royer, qui deviendra selon lui une avenue Maginot bis à l’avenir, avec tous les défauts que cela comporte.

Parmi les remarques, il fut question également de la rupture de charges éventuelle à Liberté pour les usagers souhaitant rejoindre le centre de Tours via Chambray ou La Riche. « Cela mérite des études supplémentaires » a répondu Wilfried Schwartz, vice-président en charge du projet en tant que président du Syndicat des Mobilités. Pour ce dernier, un système d’aiguillage peut être envisagé, pour que une fois les rails posés, des rames puissent rejoindre directement le centre de Tours. Quant à la question de Tonnelé, il a rappelé que cette solution poserait des soucis au niveau du jardin Botanique et qu’elle n’était pas dans la concertation préalable de 2018, et donc ne peut pas être étudiée car cela reviendrait à remettre tout le projet à plat et donc repartir de zéro.

Questions sur le terminus de la Papoterie…

Pour bien comprendre les choses, le projet étant déjà engagé avec des financements à la clé, Tours Métropole est obligé de rester dans le cadre voté en 2018 avec ses grands principes : relier les hôpitaux de Bretonneau et de Trousseau et par extension connecter le tramway aux deux extrémités du périphérique à La Riche et à la Papoterie, à Chambray.

Ce point ne fait pas l’unanimité non plus. Le maire de Saint-Avertin Laurent Raymond a en effet redonné son point de vue : limiter la ligne à l’hôpital Trousseau pour faire des économies, tant en termes de kilométrages de rails, qu’en service derrière : « Les deux rames supplémentaires nécessaires pour le tronçon Trousseau-Papoterie auront un coût en investissement de 7 millions d’euros et de 900 000 euros par an en coûts de fonctionnement, je pense que l’on peut s’en passer. »

Pour revenir à la délibération qui était de permettre au SMT de lancer de nouvelles études sur le boulevard Royer, Christophe Boulanger, élu de la majorité de Tours a indiqué : « oui il y a des questions à régler, il faut les traiter tous ensemble, mais on trouvera les solutions. »

« Si on gardait Béranger on aurait été dans le mur à la Déclaration d’Utilité Publique, il fallait donc trouver une solution » a réagit de son côté Frédéric Augis, le président de Tours Métropole, rappelant également que « s’il n’y a pas de ligne 2, il n’y aura pas de ligne 3 car les deux lignes sont imbriquées. »

Finalement, la délibération a été adoptée avec 3 abstentions (Michel Soulas, Marion Cabanne, Christophe Bouchet) et 84 votes pour. Ce vote acté, le sujet sera de nouveau en débat, cette fois au sein du Conseil Municipal de Tours, lundi 04 juillet prochain…

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !