• CDNT
  • CDNT

Au Studio La Perrée, du rock britannique en attendant le retour des groupes habitués des lieux

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Ces derniers jours, le studio La Perrée à Mettray accueillait dans ses locaux un groupe britannique prometteur, venu peaufiner son live en vue d’un passage à l’émission Taratata. Une belle reconnaissance pour ce studio associatif qui comme beaucoup a subi la pandémie mais se donne les moyens de penser l’avenir de façon optimiste.

Au studio la Perrée ce matin, quatre jeunes musiciens britanniques font entendre leurs instruments dans une des cabines de répétition. A l’extérieur, impossible d’entendre leurs voix : écouteurs sur les oreilles, les membres du groupe se sont mis dans les conditions qu’ils connaîtront sur le plateau de Taratata dans les prochains jours. En effet, The Luka State feront partie de la programmation de l’émission présentée par Nagui qui sera diffusée fin juin. Comment ce groupe d’Indie-Rock britannique, à la réputation prometteuse est-il arrivé à Mettray ? A l’origine, The Luka State avaient opté pour Blois comme camp de base de leur séjour français, mais la qualité des équipements du studio et l’accueil proposé par l’association qui le gère, les ont convaincus de faire les 60 km de route chaque jour pour venir travailler en Touraine.

The Luka State mai 21-4230
The Luka State mai 21-4289

Cela tombe bien. Ils bénéficient en plus des locaux rénovés tout le long de ces trois dernières années mais plus encore durant l’année écoulée. En effet, le manque d’activité à cause de la crise sanitaire a donné le temps à l’association de se concentrer sur la réfection des locaux et d’installer de nouveaux équipements.

L’association du Studio La Perrée existe depuis maintenant 17 ans. Certains se souviendront qu’elle avait fêté ses quinze ans en organisant une série de concerts à la salle Cosélia fin 2017, présentant sur scène les groupes locaux qui sont passés par leurs studios depuis toutes ces années. Ceux-ci avaient accepté de venir jouer car le studio, c’est la famille. C’est dans ce même esprit que l’association organise la venue des musiciens venant d’ailleurs dans leurs locaux : venir jouer chez eux, c’est se sentir comme à la maison.

The Luka State mai 21-4346

Née à l’origine sous l’impulsion de la passion d’une famille, elle s’est développée au fil des années pour atteindre maintenant plus de 200 adhérents. Ils paient une cotisation et participent aux décisions concernant l’activité de l’association qui s’autofinance. Elle dispose de deux lieux différents pour accueillir les répétitions ou les enregistrements : un dans la zone Industrielle des Gaudières (pour les répétitions) et celui qui vient donc d’être rénové au lieu-dit la Perrée, à Mettray toujours (pour les répétitions et les enregistrements).  Dans ce dernier local dont les peintures sont à peine sèches, les deux cabines studios sont aménagées avec du matériel haut de gamme. De même, un jeu de lumières a été installé de façon à mettre les groupes en situation mais aussi à terme pour permettre le tournage de clips. Des tapis persans finalisent la décoration soignée de ce charmant bâtiment fait de vieilles pierres. Rudy, qui nous accueille aujourd’hui, nous fait fièrement la visite de l’endroit où tout a été pensé pour que les visiteurs se sentent à l’aise comme la partie bar qui permet de prendre une pause salvatrice entre deux morceaux.

The Luka State mai 21-8312
The Luka State mai 21-8315

Ce sont pour beaucoup les adhérents qui ont permis de créer ce lieu convivial et performant. En effet, beaucoup sont des amateurs qui en dehors de leur passion pour la musique, ont un métier et en l’occurrence font partie des différents corps de métier nécessaires aux travaux (plombier, ébéniste, peintre, électriciens, etc…). Eux-mêmes ralentis suite à l’épidémie de covid, ils ont pu participer à la rénovation. Ils pourront bénéficier des améliorations à partir du 19 mai car les studios ont pu recevoir les musiciens professionnels en temps de confinement mais pas les amateurs. Ces derniers avaient pour habitude de venir plutôt en fin de journée voire en début de soirée.  Même s’ils peuvent revenir, Rudy nous confie que le couvre-feu risque de ralentir leur retour dans les studios. Il ne compte pas sur une réelle reprise avant le 9 juin où l’heure limite de sortie sera fixée à 23h. Sachant que l’été est généralement calme, les mois à venir restent malgré tout incertains.

La venue du groupe britannique offre donc au Studio une belle opportunité d’élargir la zone de provenance des musiciens. La région tourangelle ne manque pas d’attraits. Elle est particulièrement bien située par rapport à Paris grâce au train notamment ou l’avion si l’on vient de plus loin. A terme, l’étage sera aménagé en dortoir ce qui sera forcément un plus pour convaincre les indécis.

YouTube video
 

Un degré en plus : 

https://studio-laperree.org/

Texte et photos : Claire Vinson

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !