Sport

Tours Volley Ball : Une coupe de France en guise de préparation finale

Le Tours Volley Ball débute sa saison ce week-end par le final four de la Coupe de France 2020 à Toulouse. Une compétition qui malgré le titre en jeu, n’aura pas la même saveur qu’à l’accoutumée et fera surtout office de répétition générale avant le lancement du championnat, le 03 octobre à Cannes.

C’est donc par un tournoi à 4 de clôture de la précédente saison que les joueurs d’Hubert Henno lancent leur année 2020-2021. Une incongruité dans le calendrier qui ne devrait pas être la dernière, tant la saison qui s’annonce risque d’être hachée selon les cas positifs au Covid-19 dans les équipes. Et s’il ira au final four de Toulouse en le pensant comme un tournoi d’avant saison, l’objectif du TVB sera bel et bien de remporter ce titre. « Dès qu’on joue c’est pour gagner » prévient Pascal Foussard. Un TVB qui a donc avec ce tournoi non seulement la possibilité de remporter un titre mais aussi de se jauger réellement avant le lancement officiel de la saison la semaine prochaine.

Artur Udrys remplace le brésilien Renan Buiatti comme pointu

Le TVB qui pour la première fois a pu compter sur une préparation longue de huit semaines avec un effectif quasi-complet mais qui a été néanmoins perturbée par la blessure de Renan Buiatti, le pointu brésilien de 2m17, recruté durant l’été mais arrivé blessé et dont le contrat a finalement été annulé. Le club tourangeau s’est donc reposé sur son pointu remplaçant, le jeune Pierre Toledo (20 ans), arrivé de Rennes à l’intersaison. Une solution temporaire que le jeune joueur de 1m95 a pleinement rempli en réalisant de belles prestations en matchs de préparation contre Poitiers ou Nantes. Le club est néanmoins reparti à la pêche d’un pointu d’expérience et grâce au réseau tissé par Pascal Foussard notamment a pu s’attacher les services du biélorusse Artur Udrys, un autre colosse de 2m12, qui jouait précédemment à Varsovie dans le très relevé championnat de Pologne.

Non qualifié pour ce final four, le biélorusse devra patienter avant de découvrir les joies des terrains français. Ce sera donc Pierre Toledo qui tiendra le poste fort en attaque en demi-finale contre Paris ce samedi et en finale en cas de qualification dimanche contre Toulouse ou Poitiers qui s’affrontent dans l’autre demi-finale.

Une première compétition qui donnera le ton d’une saison où le club tourangeau fera figure une nouvelle fois de grand favori sur la scène nationale, tandis qu’il tentera de faire bonne figure sur la scène européenne où il a hérité d’une poule très compliquée avec le club turc d’Izmir et surtout les deux clubs italiens de Pérouse et Civitanova, soit deux des trois meilleures équipes européennes de ces dernières années avec le club russe de Kazan. D’ici là, le nouveau pointu biélorusse aura normalement eu le temps de prendre ses marques avec l’équipe.

Print Friendly, PDF & Email