Le MMA Fight Club sort de sa cage

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Seul club destiné directement à la pratique du MMA en Indre-et-Loire, le MMA Fight Club situé à Saint-Cyr-sur-Loire a ouvert ses portes en septembre dernier. A sa tête Florian Rousseau, jeune tourangeau de 23 ans et combattant international de ce sport.

Florian Rousseau a découvert le MMA il y a quelques années en s’inscrivant au club Tours Free Fight. Pendant longtemps ce club a surfé sur la vague de sympathie autour de ce sport nouveau et pas toujours compris. Quand le Tours Free Fight a fermé, Florian Rousseau a décidé de permettre de poursuivre la pratique de ce sport en Touraine en reprenant le matériel de son ancien club. Un investissement avec lequel il s’est d’abord installé avec un associé du côté de Saint-Pierre-des-Corps, avant d’ouvrir à la rentrée 2015 un complexe de 400 m² dédié au MMA à Saint-Cyr-sur-Loire.

IMG_6768

Le MMA c’est quoi ?

Le MMA comme Mixed Martial Arts (arts martiaux mixtes en français dans le texte) est un sport qui comme son nom l’indique combine plusieurs sports de combats. Parmi les disciplines que l’on retrouve : la boxe anglaise, la boxe thaïlandaise, le Jujitsu brésilien, la lutte… Ce sport récent datant d’une vingtaine d’années connait depuis quelques temps une popularité grandissante à travers le monde. Aux Etats-Unis, véritable eldorado de ce sport, les combats dits UFC, catégorie reine de ce sport, attirent des milliers de spectateurs et ont une médiatisation internationale. En France, bien que non reconnu officiellement, le MMA séduit également de plus en plus d’adeptes.

Un sport décrié à tort ?

Avec son octogone qui sert de lieu de combat, entièrement grillagé et nommé souvent simplement « la cage », le MMA a encore une image négative en France. Non reconnu par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, notamment à cause de l’autorisation des frappes au sol, pratique jugée à « l’encontre de la dignité humaine » par les pouvoirs publics, ce sport doit encore prouver sa légitimité et montrer qu’il est au final plus impressionnant que dangereux. Pour Florian Rousseau : « Il n’y a pas plus de blessures au MMA que dans les autres arts martiaux. Quand on regarde des combats UFC aux Etats-Unis c’est impressionnant, mais on oublie que ce sont des athlètes professionnels qui se sont entraînés dur pour combattre ». Ce pratiquant à l’internationale, qui revient d’un stage et d’un combat au Brésil et qui repart d’ici quelques semaines combattre en Allemagne, explique ainsi que le MMA est un sport très encadré avec des règles précises et strictes : « Ce sport combinant plusieurs arts martiaux a également les règles de ces mêmes arts martiaux. Il y a également des catégories de poids par exemple, ce n’est pas une bagarre sauvage ». Loin de l’image de sport de bagarreurs ou de voyous, le MMA est en effet un sport aussi encadré que n’importe quel autre. Et comme tout autre art martial, c’est au final un sport qui demande beaucoup de contrôle sur soi, d’entraînement mais aussi de technique et d’esprit tactique. « Ceux qui arrivent pour se bagarrer repartent vite d’eux-mêmes parce qu’ils ne trouvent pas ce qu’ils sont venus chercher. Ce sport est surtout technique, ce n’est pas forcément à qui frappera le plus fort » assure le jeune homme.

Un sport encadré

Malgré son absence de reconnaissance, le MMA est un sport encadré également, une simple visite au MMA Fight Club de Saint-Cyr-sur-Loire permet de s’en rendre compte. En parcourant les différentes salles du complexe, on trouve ainsi des sacs de frappe, la fameuse cage, « la seule qui existe en région Centre » nous dira Florian Rousseau, mais aussi des bancs de musculation, des instruments pour travailler le cardio et l’endurance, une salle de repos… et des diplômes d’entraineurs accrochés au mur. « Nos entraineurs sont tous diplômés d’Etat dans leur discipline, dont un qui est ceinture noire en Jujitsu » explique le gérant de la salle. « Nous sommes très vigilants à être irréprochables dans notre encadrement et cela plaît. Nous avons par exemple certains services de forces de l’ordre qui viennent s’entraîner chez nous, c’est un signe qui montre que nous sommes rigoureux ».

Quatre entraineurs qui encadrent cette année 95 adhérents dont une 30aine de filles chaque semaine. Des pratiquants qui « ne viennent pas forcément d’autres arts-martiaux au départ mais qui viennent pour découvrir et souvent apprécient l’ambiance » et qui outre les entraînements dédiés au MMA, ont le droit à une heure par semaine d’entrainement dans chaque discipline spécifique. Florian Rousseau et ses entraîneurs proposent également des séances de remise en forme avec un parcours cardio-musculaire encadré par un coach sportif professionnel ou encore des séances de coaching personnalisé en journée.

Beaucoup d’activités rendues possibles grâce à l’investissement de ces passionnés : « Pour le moment nous sommes tous bénévoles et ne fonctionnons qu’avec le prix de nos licences qui permettent de payer le loyer de la salle ». Une salle qui devrait accueillir de nouveaux adhérents à l’avenir avec dès l’an prochain l’espoir d’ouvrir des séances pour les jeunes.

Et pour revenir à l’histoire de la cage, Florian Rousseau nous a donné la raison de son existence « c’est pour permettre de trouver un appui en cas de perte d’équilibre notamment. Avec un ring il y avait plus de danger notamment avec le risque de se faire éjecter à l’extérieur des cordes. Là il y a une souplesse sur les clôtures, on peut s’appuyer dessus ». Voilà de quoi tordre une idée de plus, parmi toutes celles qui entourent ce sport.

Un degré en plus :

Retrouvez les informations sur le MMA Fight Club de Saint-Cyr-sur-Loire sur leur page Facebook

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu