SportA la uneReportage-Sport

Consonne, voyelle… On a passé un après-midi au club « Des chiffres et des lettres » de Tours

C’est un jeu télévisé qui existe depuis 1965, actuellement diffusé sur France 3 et présenté par Laurent Romejko. Même sans être fan, même sans regarder régulièrement, tout le monde ou presque connait Des chiffres et des lettres, la mécanique du programme, les mots inconnus qui apparaissent à l’écran et qu’on cherche dans le dictionnaire. A l’image d’autres émissions mythiques comme Questions pour un champion, des clubs de passionnés existent un peu partout en France. Dont un à Tours. Reportage.

Le club Des chiffres et des lettres de Tours existe depuis 31 ans : « il a été créé en avril 1988 mais le temps d’acquérir le matériel nous avons réellement commencé à jouer en septembre » explique l’une de ses membres, toujours fidèle au poste. Nous sommes lundi après-midi, salle Charcot, pas très loin du carrefour de Verdun, du Sanitas et des voies ferrées. Vu de l’entrée, on pourrait presque se croire dans une salle de classe : un premier bureau avec un ordinateur et une dizaine de personnes en face avec trousse, papier et stylo.

P1100732

Comme chaque lundi, Annick, Marie-Odile, Annie, Nicole… Toutes et tous retraités, de l’enseignement ou du CHU par exemple. « Nous nous réunissons de 14h à 17h et nous faisons 3 parties d’1h » explique la nouvelle présidente Chantal Blucheau, ex prof inscrite depuis 4 ans et qui – hasard du calendrier – se rend justement à Paris cette semaine pour participer à un enregistrement du jeu télévisé, sa première participation après un casting organisé par la production. Il y en a tous les ans dans la région, mais seulement un tous les deux ans à Tours.

45 secondes pour réfléchir

Le passage de Chantal devant les caméras devrait être diffusé au mois de décembre. Pour assurer, elle s’entraîne avec le groupe. Sur l’ordinateur est installé un logiciel développé par un fan de l’émission. Il génère automatiquement des tirages de chiffres (6 nombres à n’utiliser qu’une fois pour trouver un certain total) et de lettres (10 lettres avec lesquelles il faut faire le mot le plus long possible). Il faut réfléchir vite : pas plus de 45 secondes, avec une alerte sonore dix seconde avant la fin du sablier numérique.

P1100731
P1100733

A chaque tirage, on sent la concentration… Parfois quelques chuchotements voire des plaintes : « Il n’y a rien de facile aujourd’hui ! » glisse une participante. Et puis quelques minutes plus tard, ce tirage de chiffres :

5, 3, 7, 25, 4, 8 pour trouver 179

« Il y avait 365 solutions ! » lance Chantal à la cantonade (car l’ordinateur liste à chaque fois tous les résultats). « Celui qui ne l’avait pas, il est puni ! » s’amuse une dame au fond de la salle. Sa voisine : « je l’ai trouvé, mais je me suis compliqué la vie. »

Parfois des mots inattendus

Aux chiffres comme aux lettres, chacun sa technique pour trouver rapidement : « moi je mets les consonnes sur une ligne et les voyelles sur une autre », « je cherche tout de suite les préfixes ou les suffixes comme -tion ou -ant. » Syr chaque table, un dictionnaire pour chercher les mots inconnus : « On essaie de s’en souvenir pour les réutiliser les fois suivantes. On essaie. » De son côté le logiciel est régulièrement mis à jour avec les nouveaux mots qui entrent dans la langue française. Il suggère aussi parfois des termes impromptus : saouler, cafteuse, enculeur, sarouel, starisé… Et aliosaure, « un reptile dinausorien carnivore du jurassique de l’Amérique du Nord. Parmi les plus grands prédateurs terrestres à cette période. » Forcément, parfois, l’orthographe coince : « j’avais vu digicode mais il n’y avait qu’un seul D dans le tirage », « accoster c’est avec un ou deux C ? »

P1100740

L’assistance note scrupuleusement les solutions, compte les points mais sans compétition : « on vient faire marcher notre cerveau » confie une fidèle participante. Évidemment, on a joué aussi, et trouvé quelques résultats, sans forcément briller. Mais on se prend vite au jeu. A noter que le club se réunit aussi le mercredi pour des ateliers de Scrabble comme lors des compétitions officielles. Entre les deux, une petite gymnastique mentale est nécessaire car les mots acceptés ne sont pas tous les mêmes…

Print Friendly, PDF & Email