Société

Tours : Cafouillage autour de l’espace de recueillement

Depuis hier, de nombreux Tourangeaux se sont émus du nettoyage de l’espace de recueillement qui s’était mis en place spontanément sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Tours au lendemain du 13 novembre.

IMG_5507Bougies en hommage aux victimes sur le parvis de l’Hôtel de ville le 15 novembre dernier (c) Mathieu Giua

Depuis, comme en janvier dernier suite aux attentats sur Charlie Hebdo et l’Hyper Casher, nombre de passants y avaient déposé dessins, lettres d’hommages, fleurs ou encore allumé des bougies. Un endroit pour des hommages simples et humains de l’ensemble de la société civile. C’est d’autant plus avec incompréhension que les Tourangeaux ont découvert lundi que l’espace avait été nettoyé de toute trace ce dimanche comme l’a rapporté la NR sur son site internet hier. Un nettoyage malvenu, alors que l’hommage national aux victimes ne se déroulera que vendredi. Les réactions ont été unanimes sur les réseaux sociaux, certains parlant de honte, de manque de respect aux victimes, d’autres d’une maladresse malvenue en ces temps difficiles, quand enfin certains se disaient profondément choqués par cet empressement.

Joint par nos confrères de la NR, Brice Droineau, adjoint à la Mairie de Tours en charge de l’espace public assurait de son côté ne pas avoir ordonné ce nettoyage tout en expliquant que celui-ci « a été effectué en raison des débris de verre, la pluie et le vent ayant fortement abimé les lettres déposées ». Des explications derrière lesquelles on sent un léger malaise, l’adjoint lui-même reconnaissant « que c’était trop tôt » pour nettoyer. Dès hier soir, la Mairie tenait à signaler que ceux qui souhaitaient se recueillir pouvaient de nouveau le faire sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Un volte-face qui clôt un cafouillage qui fait désordre alors que dans toute la France, la population reste encore sous le choc des évènements parisiens du 13 novembre.

Print Friendly, PDF & Email