Société

Tourangeau en vadrouille : voyage au centre du Japon ancestral

C’est au pays du soleil levant, que notre journaliste Arnaud Roy a posé ses valises pour ses vacances d’été. Aujourd’hui il nous accompagne au cœur du Japon ancestral au sein de la construction en bois la plus ancienne du monde et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Photo n-¦3

Hōryū-ji est un temple bouddhiste niché entre montagnes et plaines à quelques kilomètres de Nara, l’ancienne capitale impériale. C’est à Ikaruga que le plus ancien temple bouddhiste du Japon et la plus ancienne construction en bois du monde s’offre fièrement aux pèlerins, fidèles et touristes japonais. Le temple aux nombreuses constructions s’étend sur un rectangle de 600 mètres de long et 300 mètres de large. Les plus anciennes d’entre-elles datent de la période Asuka (entre environ 550 et 710 après JC). L’histoire du Japon est découpée en périodes dont l’une des plus connues est l’ère Meiji qui permit au pays de rentrer dans la modernité et l’ère industrielle.

Photo n-¦7

D’après les textes anciens, c’est l’Empereur Yōmei qui fit le vœu de bâtir un temple et d’y installer une statue de Bouddha pour guérir de la maladie dont il souffrait. Il mourut peu après. Le prince héritier Shōtoku et l’Impératrice Suiko accomplirent le vœu du défunt. Ils firent construire un temple en 607 et installèrent une statue de Bouddha auquel le temple sera consacré. La statue représente « Baisajyaguru » qui signifie « la venue du guérisseur ». L’édifice prit le nom de « Hōryū-ji » qui veut dire « temple de la loi florissante du bouddhisme ».

Photo n-¦8

Aujourd’hui, le temple est composé d’un bâtiment principal (Kondō) et de deux enceintes (ouest et est). L’enceinte Ouest appelée « Saiin Garan » comprend la pagode à cinq niveaux et le Kondō. L’enceinte Est est organisée autour du pavillon des songes « Yumedono ». C’est en 1993 que Hōryū-ji est devenu le premier site japonais à être inscrit par l’Unesco au registre du patrimoine mondial de l’humanité.

Suivez le guide :

1/

Photo n-¦1

Une plaque au sol invite le visiteur à choisir sa destination et le temple qu’il désire découvrir.

2/

Photo n-¦2

« Chūmon », la porte centrale de Hōryū-ji.

 

3/

Photo n-¦8

L’enceinte Ouest et le bâtiment principal.

 

4/

Photo n-¦4

Le Kondō, bâtiment principal du temple.

 

5/

Photo n-¦5

La pagode.

 

6/

Photo n-¦ 10

L’enceinte Est « Tōin Garan »

 

7/

Photo n-¦11

Le pavillon des songes « Yumedono »

Crédits photos : Arnaud Roy pour 37°

 

 

Print Friendly, PDF & Email