Société

Tourangeau en vadrouille : Le Laos à travers l’objectif de Vincent Leroux

Après le Brésil et l’Albanie, le photographe tourangeau Vincent Leroux a accepté de partager avec nous son voyage récent au Laos. A découvrir une nouvelle fois en photos avec en prime sa lecture très personnelle de cette région du Monde. Un régal qui se consomme sans modération.

Il y a des pays dont on parle jamais, le Laos en fait partie ! Ce pays asiatique tout en longueur coincé entre le Vietnam et la Thaïlande compte 6,5 millions d’habitants, le régime en place est une république démocratique populaire avec un seul parti autorisé : le parti révolutionnaire populaire lao. Autant dire que la liberté d’expression n’y est pas de mise et c’est encore un de ces rares pays où un couvre feu existe à minuit…

Découverte du nord de ce petit pays magnifique avec pour objectif la rivière Nam Ou et pour fin la ville de Luang Prabang classée sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO

1-

1

Plusieurs façons d’arriver au Laos depuis la France, la plus rapide et la plus onéreuse est en atterrissant à Vientiane la capitale ou à Luang Prabang dans le nord.
J’ai opté pour la solution la moins chère mais la plus longue en atterrissant à Bangkok puis en prenant un bus de Nuit pour rejoindre le Nord de la Thaïlande et après une quinzaine d’heures de transport et le passage du poste frontière, l’arrivée enfin au nord du Laos.
Huay Xai est la première image du Laos, bourgade frontalière assez vivante et située le long du Mékong, fleuve magique et emblématique de l’Asie du sud est.

2-

2

Départ de Huay Xai en minibus pour Louang Namtha, petite ville de 3500 habitants (mais la plus grande ville du nord du Laos après Luang Prabang).
La campagne autour de Louang Namtha y est magnifique, verdoyante et remplie de rizières, un paradis pour la randonnée ou la balade.
Louang Namtha est située à seulement 60 kms de la frontière chinoise, cette influence est très sensible de part le nombre d’hôtels « réservés » aux Chinois s’y trouvant et par son influence sur l’économie locale.

3-

3

Après quelques heures de minibus à travers des paysages magnifiques faits de montagnes et de jungle, arrivée à Muang Khua et le but de ce voyage : la rivière Nam Ou.
Muang Khua est un lieu de passage, de transit et cela se sent car peu de logements et d’infrastructures destinés aux voyageurs sont présents et c’est très bien !
La rivière Nam Ou est magique et conforme à mes rêves ! son cours est seulement perturbé par les bateaux y navigant, les enfants s’y baignant ou y jouant … une vie paisible et tranquille !

4-

4

Une des « attractions » de Muang Khua est ce fameux pont suspendu par des câbles métalliques et haut de 70 mètres, inutile de dire que pour un phobique du vide comme moi c’est un cauchemar !
Inutile de parler des bruits de grincement lorsqu’un scooter l’emprunte et des planches manquantes ou abimées …

5-

5

Le Laos compte beaucoup d’ethnies dites « minoritaires », leur sort n’est souvent pas des plus enviables car la plupart sont discriminées par le gouvernement laotien.
Depuis Muang Khua et après 2 heures de marche dans les montagnes, dans des paysages à couper le souffle, il est possible de rejoindre quelques petits villages où résident certaines ethnies, ici par exemple un village Khamu.

6-

6
Après 6 heures de navigation sur la Nam Ou dans un de ces petits bateaux de transport (mon postérieur s’en souvient encore…) au milieu des paysages fabuleux du nord du Laos et après avoir passé quelques rapides voilà Muang Ngoi !
Ce petit village seulement accessible par bateau a encore un petit coté bout du monde et quelle vue !!!

7-

7
A Muang Ngoi la vie se déroule tranquillement, il n’y a rien à faire à Muang Ngoi ! juste profiter du rythme tranquille laotien et être curieux …!

8-

8

L’économie locale est basée exclusivement sur l’élevage de buffles, l’agriculture et la pêche ! et aussi l’ouverture de quelques guesthouses pour les voyageurs de passage…

9-

9

Après quelques jours à Muang Ngoi, je reprends la Nam Ou, quelques heures de navigation sur cette rivière extraordinaire de beauté et de nature vierge… Seules quelques ethnies vivent le long de la Nam Ou, dans des conditions difficiles.

10-

10

Arrivée à Nong Khiaw, village situé le long de la Nam Ou dans un cadre naturel incroyable ! Le premier soir le spectacle a été époustouflant ….

11-

11
La Nam Ou à Nong Khiaw, certainement un des plus beaux paysages en Asie du sud-est que j’ai eu la chance de contempler…

12-

12

Le parti révolutionnaire populaire Lao (parti unique au Laos) est présent partout (pas à Luang Prabang étonnamment…), chaque matin les haut-parleurs déversent pendant une bonne heure leurs flots de propagande à qui veut bien l’entendre…

13-

13

Pendant ce voyage au Laos chaque matin le même spectacle enchanteur, les montagnes et les vallées baignées dans un flot de brume donnant lieu à des tableaux uniques et vivants !

14-

14

Je quitte la Nam Ou pour rejoindre Luang Prabang, la plus grande ville du nord du Laos, incontournable et classée sur la liste au patrimoine mondiale de l’UNESCO.
Luang Prabang abrite 80 temples dont certains absolument magnifiques ! Avoir la chance d’assister à la prière du soir des jeunes moines au Wat Xiang Thong restera un moment inoubliable de ce voyage !

15-

15

La street food laotienne n’a pas la richesse et la diversité de sa voisine thaïlandaise mais elle est tout de même délicieuse et bien sûr présente partout !
Le night market de Luang Prabang en est un bon exemple et l’occasion de très belles rencontres comme avec cette famille et ces petites filles absolument adorables … mais terriblement commerçantes !

16-

16

A une trentaine de kilomètres se situent les magnifiques chutes de Kuang Si, cet enchainement de cascades situé dans un écrin de nature est à ne pas râter ! fraicheur et retour aux sources…
Y aller tôt bien sûr pour éviter le flot de minibus de touristes souvent chinois qui arrive en journée…

17-

17

Au Laos on croise peu d’animaux sauvages car il y en a plus ou peu ! le pays du million d’éléphants compte maintenant ses pachydermes en quelques milliers… et ces derniers sont soient dans des réserves protégées pour se remettre de la maltraitance qu’on leur a infligée ou servent à balader quelques touristes avides de selfies…
A coté des chutes de Kuang Si, l’ONG « Free the bear » recueille et s’occupe des ours noirs d’Asie. Ces ours noirs sont capturés puis enfermés dans des fermes au nord du Laos afin qu’on leur prélève leur bile, précieuse dans la médecine traditionnelle chinoise… cette ONG libère ces ours de ces fermes et de ces horribles tortures qui les attendent pour essayer de sauvegarder l’espèce. Pour en savoir plus l’adresse internet de cet ONG : http://www.freethebears.org

18-

18

A Luang Prabang la Nam Khan rejoint le majestueux Mékong…

19-

19

Le Mékong est le poumon de Luang Prabang, indispensable au transport de biens et marchandises comme en témoigne tous les bateaux amarrés le long du fleuve

20-

20

Luang Prabang est une ville à part au Laos car relativement touristique et dotée de beaucoup d’infrastructures haut de gamme pour ce pays très pauvre.
Il suffit de traverser le Mékong pour retrouver un Laos plus authentique et où le transport reste une des principales problématiques quotidiennes !

21-

21

En face de Luang Prabang la vie est toute différente, deux mondes s’opposent aussi….

22-

22

Depuis la montagne Phou Si, Luang Prabang by night !
Ce superbe voyage dans le nord du Laos s’achève ici, départ en avion pour Bangkok en Thailande mais ça c’est déjà une autre histoire…
Crédits textes et photos : Vincent Leroux

Retrouvez également les précédents articles de notre série « Tourangeaux en Vadrouille »

Print Friendly, PDF & Email