Société

Signes des Temps #94 Pause carcérale avenue de la Tranchée

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées par notre journaliste Laurent Geneix dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

20170330_152909(c) Laurent Geneix

Il y a toujours une explication à tout, aussi irrationnelle soit-elle (suivez mon regard). Moitié par paresse et moitié parce que cette chronique ne nécessite aucune investigation – bien au contraire : moins on en sait, plus on rigole-, nous n’avons évidemment pas contacté pour avoir des infos sur cette bizarrerie les responsables de ce qui ressemble à une résidence de personnes âgées. Ou une résidence tout court.

Quoi qu’il en soit, un jour (ou peut-être une nuit), un bricoleur lié à cette résidence d’une manière ou d’une autre, très probablement adoubé par une personne au minimum et sans doute plusieurs, a installé un banc à l’intérieur d’une espèce de «promenade» (pas la «ballade/balade des gens heureux», pour sûr !), un couloir sans issue protégé de la pluie – mais pas de la déprime qui va avec – bordé de grillage du sol au plafond et de gauche à droite.

Tendance «goulag» mais avec un petit côté «banc parisien» à l’ancienne, sans doute acheté dans une jardinerie, cet espace pourrait être un chenil – même si la présence du banc laisse quand même planer un doute – ou un piège à cons (finalement on utilise souvent cette expression, mais qui en a déjà vu un en vrai, un piège à cons, hein ?). Pour couronner le tout, on a vue sur un parking et l’arrière d’un immeuble récent moche : le summum du bien-être urbain, quoi.

Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email