Société

Signes des Temps #88 Signalétique discrète, place Foire le Roi

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées par notre journaliste Laurent Geneix dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

20170228_084853

Voilà une initiative qui a sans doute provoqué une érection chez l’architecte des bâtiments de France : un numéro de maison sobrement gravé dans le dur, subtile et gracieux geste, à rendre fou les facteurs myopes et/ou bourrés. Les annonceurs urbains devraient en prendre de la graine : et si on imposait que les enseignes de magasins et publicités éphémères soient désormais gravées sur pierre pour nettoyer la ville de ses pollutions visuelles ?

La mémoire de Processu – romain graveur sur marbre dans «Astérix légionnaire» – serait réhabilitée et les formations en gravure attireraient les foules. Chaque matin, Tours s’éveillerait avec le doux son des ciseaux et des burins qui grignoteraient le tuffeau. Des centaines d’artistes auraient du boulot pour graver des logos compliqués et d’innombrables femmes à poil sur les nouveaux arrêts de bus en pierre afin de venter les mérites des parfums, des bagnoles, des sous-vêtements, du fromage de chèvre de Sainte-Maure et de tout autre produit de consommation qui justifie la présence d’une femme à poil pour attirer le chaland.

C’est fou ce qu’un simple 17 gravé sur une façade peut ouvrir de perspectives économiques et culturelles.

Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email