Société

Signes des Temps #73 Descente rapide à Saint-Cyr-sur-Loire.

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées par notre journaliste Laurent Geneix dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

photo-0400

Les descentes rapides c’est comme les tournants dangereux : c’est un bon moyen pour l’Homme de se dédouaner de sa légendaire connerie. Parce que sans cet abruti de bipède à station verticale, aucune descente n’est intrinsèquement rapide et aucun tournant n’est en soi dangereux. On est ainsi faits : on invente la bicyclette et puis on construit des routes avec des endroits pentus et sinueux, et on finit par être obligés de coller des panneaux pour limiter la casse. Faut quand même être con.

Evidemment, il y a du superlatif dans l’air, parce que quand on voit l’expression «descente rapide» accolée à «Saint-Cyr-sur-Loire» on croit d’abord à une erreur. Ces deux expressions font davantage penser de prime abord à une station de ski de haute montagne, mais au sens figuré on pense évidemment à la politique : avec la première qui guette n’importe quel politicien qui serait monté très (trop) haut, surtout s’il a un peu abusé de la deuxième, comme en s’acoquinant avec des partenaires pas forcément très recommandables, par exemple. Il paraît que ça arrive même à Saint-Cyr-sur-Loire, ça.

Bref, ça donne pas trop envie d’aller risquer sa vie sur la rive droite de la Loire et en tout cas, c’est pas bon pour le tourisme. Ou alors, effet inverse : ça donne envie d’y aller tous les jours pour prendre sa dose d’adrénaline gratos et se prendre pour un super héros. D’ailleurs je me dis que si certains collègues de ma rédaction passent souvent par là en sortant du bureau, ce n’est sans doute pas un hasard. Mais bon, vu qu’ils y passent en voiture et non à vélo, je pense qu’ils n’ont rien compris au film, hein. Pour ma part, je préfère le tranquille «Plat lent» et «Ligne droite sans danger» du centre ville de Tours. Dommage qu’on n’écrive jamais ça sur des panneaux : ça ferait du bien à tout le monde.

Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email