Société

Signes des Temps #71 Vestiges commerciaux à Febvotte.

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées par notre journaliste Laurent Geneix dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

photo-0576

«Mamie, je reviens, je vais chez Codec m’acheter des bonbecs». Si t’es né après 1985, tu n’as pas pu dire cette phrase. Non seulement parce que ça fait dix mille ans qu’on ne dit plus «bonbec», mais aussi parce que l’enseigne Codec a disparu en 1990, remplacée par Shopi (et son slogan mythique «Y’a pas plus près, y’a pas plus frais !») ou Marché U.

Ce beau bandeau publicitaire collé sur un mur de maison est lui aussi, toutes marques de toutes époques confondues, une espèce en voie d’extinction, l’époque étant aux panneaux interchangeables gérés par de juteuses entreprises qui ont compris qu’il était tout à fait dommage que de simples particuliers arrondissent leur fin de mois en se laissant taguer le pignon par des marques (ceci n’étant pas une métaphore salace, on vous jure) alors qu’il y avait moyen de s’enrichir comme des oufs en jouant l’intermédiaire pour coller des grands machins partout qui changent toutes les semaines, voire qui tournent toutes les 5 ou 6 secondes.

Bref, la pub murale, à Tours comme ailleurs, c’est comme tout, hein : c’est plus ce que c’était, c’était mieux avant, tout ça, tout ça. Une chose est sûre : la fin de cette mode de peindre directement des pubs sur les murs fait qu’il n’y aura jamais de vestiges de ce type pour les marques des années 1990 et postérieures…

Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email