SociétéChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps #238 – Respire !

 

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

« Il faut que tu respires / Et c’est pas rien de le dire » chante Mickey 3D. La chanson revient dans nos oreilles cet automne, à la faveur d’un featuring décevant avec le duo Bigflo et Oli. Le texte originel publié en 2003 n’en reste pas moins d’actualité : « C’est pas demain la veille qu’on fera marche arrière / On a même commencé à polluer les déserts (…) T’auras beau te défendre leur expliquer tout bas / C’est pas ma faute à moi, c’est la faute aux anciens / Mais y’aura plus personne pour te laver les mains. »

On a profondément besoin d’air pour notre moral, mais aussi pour tenter de saisir l’état du monde dans lequel on se trouve. Une société où l’on se sent asphyxié à la moindre contrariété, où l’inspiration semble nous faire défaut, aspirée par la moulinette d’un quotidien qui nous coupe le souffle. Des sentiments étranges qui se retrouvent concentrés sur cette photo, placardée sur le portail d’un village : on nous promet un bol d’air… mais sous surveillance.

Allégorie parfaite du reconfinement actuel, ce simple cliché illustre à lui seul une implacable difficulté à s’orienter. On croit suivre le sens du vent, on se laisse porter, mais un courant d’air soudain vient tout projeter à terre. Nos vies sont chahutées par les tempêtes, tourbillonnent telles des tornades. On donnerait beaucoup pour respirer sans modération une petite bise marine inoffensive. Cette bise douce et câline qui disparait de notre vocabulaire et de nos rapports humains à coups de bourrasques contagieuses.

Print Friendly, PDF & Email